Notre mission :

Défendre les droits et la dignité des enfants partout dans le monde

Accueil de la petite enfance au Paraguay

©Callescuela

Au Paraguay, les familles défavorisées occupent des zones urbaines inadaptées à l’éveil de la petite enfance. Dès leur naissance, les enfants sont exposés à tous les dangers liés à la pauvreté : risques de violence, d’abus sexuel, non-respect des droits fondamentaux de l’enfant…

Dès leur naissance, les enfants sont exposés à tous les dangers liés à la pauvreté : risques de violence, d’abus sexuel, non-respect des droits fondamentaux de l’enfant…

Par ailleurs, l’accès à l’éducation est quasi-inexistant : peu de structures accueillent les tout-petits et proposent des activités d’éveil nécessaires à leur développement.

Face à ces inégalités, le BICE agit pour la petite enfance au Paraguay.

Le BICE agit dès la petite enfance

Le BICE et son partenaire local Callescuela ont monté un projet de prise en charge de la petite enfance en s’adaptant au contexte socio-économique des familles.

Quatre Centres d’Education pour la Petite Enfance (CEPI) accueillent les tout-petits et leurs mères. Ils se situent à Asunción, la capitale et à Presidente Franco, ville frontalière du Brésil particulièrement exposée à l’exploitation sexuelle des enfants.

Activités d’éveil précoce au Paraguay

Des espaces d’accueil sont aménagés et proposent des activités de stimulation et de bien-être adaptées aux tout-petits de 2 à 5 ans. Ils peuvent grandir hors des dangers de la rue.

Les centres forment aussi des assistantes maternelles. Les mères participent à des ateliers sur la santé, la psychologie, la nutrition et le développement des enfants ainsi qu’aux droits de l’enfant. Il s’agit de les aider à mieux prendre en charge leur enfant.

Enfin, adolescents et jeunes sont impliqués pour participer à ces activités offertes aux plus petits de la communauté.