Notre mission :

Défendre les droits et la dignité des enfants partout dans le monde

13 juin 2014 | 08:50

Enfants des rues en Argentine

©BICE
©BICE

Les enfants des rues sont un phénomène courant en Argentine et notamment dans le nord-ouest du pays, zone de grande précarité.

A Puerto Piray, ville frontalière du Paraguay, les femmes sont souvent illettrées, n’ont pas de travail, aucune aide sociale, et souvent se retrouvent seules… Par conséquent, de nombreux enfants sont livrés à eux-mêmes, vivent à la rue et souffrent parfois de malnutrition.

Eviter l’abandon scolaire et les dangers de la rue

Face au phénomène des enfants des rues, le BICE agit à Puerto Piray depuis 2011. Le projet est réalisé en partenariat avec les sœurs de San José de Cuneo.

L’objectif : aider les enfants à quitter la rue et les rescolariser, renouer des liens familiaux et sociaux et sensibiliser mères et enfants aux droits de l’enfant.

Activités pour les enfants des rues en Argentine

Les enfants de 6 à 12 ans sont accueillis dans 6 Centres d’Education Populaire (CEP) répartis dans Puerto Piray.
Ces CEP ont été reconnus par le Ministère de l’éducation argentin.

Au quotidien, les enfants viennent au centre où ils sont accueillis par des éducateurs qui cherchent à renforcer les liens familiaux et communautaires pour le bien des enfants.

Les éducateurs encadrent les enfants dans des activités de loisirs : jeux, apprentissage de la musique, bricolage, jardinage… Ils organisent des ateliers pédagogiques et proposent aux enfants du soutien scolaire.

Tous les jours, les enfants peuvent déjeuner sur place. Ce repas constitue parfois le seul qu’ils ont dans la journée. Ce sont les mères qui le cuisinent afin de recréer du lien avec leurs enfants.

Les mères assistent également à des ateliers animés par une nutritionniste professionnelle pour acquérir les bases d’une alimentation équilibrée. Elles reçoivent également des conseils sur l’hygiène et la santé.

Enfin, les équipes des CEP sensibilisent les enfants et leurs mères à leurs droits et les aident à retrouver le chemin de l’école pour s’en sortir durablement.

Temoignage

Mme Véronique Peterbroeck, Administratrice de la Fondation Jean-François Peterbroeck, soutien financier du projet

J’ai quitté Puerto Piray, à la fois satisfaite du travail réalisé et émerveillée de constater la façon dont des personnes dans un tel état de précarité, ont pu se remettre debout, retrouver leur dignité et une perspective d’avenir, tout en venant en aide aux plus démunis au sein de leur communauté.