Notre mission :

Défendre les droits et la dignité des enfants partout dans le monde

Lutte contre l’abus sexuel au Chili

©Vasileios Karafillidis - Shutterstock.com

Au Chili, on estime qu’il y a environ 20 000 cas d’abus sexuel chaque année.

De très nombreuses victimes sont des enfants de moins de 11 ans. Seuls 10 % des cas font l’objet d’un recours en justice. (Source : Centre d’accompagnement des victimes d’abus sexuels)

Le BICE agit pour lutter contre l’abus sexuel au Chili

Depuis 1997, le BICE travaille avec ses partenaires pour la défense des droits de l’enfant au Chili.

Dans le cadre du programme « Lutte contre l’abus sexuel« , les objectifs pour le Chili visent à :

  • Diminuer les situations de violence et les risques d’abus,
  • Apporter un accompagnement thérapeutique de qualité aux victimes d’abus sexuel,
  • Favoriser la résilience et le rétablissement des enfants victimes d’abus sexuels,
  • Apprendre aux enfants à identifier les situations dangereuses qui peuvent conduire à une situation de violence sexuelle et à y faire face,
  • Sensibiliser les enfants et les adultes à l’abus sexuel pour diminuer le nombre de cas,
  • Former les enfants afin qu’ils soient les promoteurs d’une culture de bientraitance,
  • Promouvoir la bientraitance en couple, en famille, à l’école, dans la communauté…,
  • Encourager la participation des enfants dans l’application de leurs droits,
  • Renforcer le réseau du BICE au Chili pour avoir plus d’impact au niveau local et régional,
  • Former des professionnels de l’enfance pour favoriser la bonne prise en charge des enfants,
  • Former des professionnels au plaidoyer pour favoriser l’application des droits de l’enfant.

Activités contre l’abus sexuel

Concrètement, les activités incluent :

  • Des formations de professionnels des enfants sur :
    o La résilience
    o L’approche psychologique de l’abus sexuel
    o Les interrogatoires d’enfants victimes
    o La thérapie à choisir pour les enfants victimes d’abus
  • L’élaboration d’un manuel pédagogique pour les professionnels de l’enfance,
  • La formation des adolescents, éducateurs et représentants des institutions et organisations impliquées dans la campagne à la promotion de la bientraitance et organisation d’une semaine de « vaccination » contre la maltraitance,
  • L’utilisation de la méthode Grain de sable dans les établissements scolaires : elle comporte une série de saynètes présentant aux enfants des situations violentes (violence physique, humiliation, abus sexuel…) Les enfants sont amenés par la discussion à identifier les risques et les recours, selon un protocole éprouvé. La méthode Grain de sable inclut également la mobilisation des adultes dits relais dans ces écoles. Ils sont formés à l’écoute des enfants victimes d’abus sexuels et les orientent selon leur cas vers les services spécialisés et adéquats.

Chiffres clés du programme

Au total, plus de 75 000 enfants au Chili sont impliqués dans les activités de lutte contre l’abus sexuel.