Notre mission :

Défendre les droits et la dignité des enfants partout dans le monde

28 août 2017 | 09:20

Les crèches communautaires d’Aina Trust : un modèle pour l’Inde

Les crèches communautaires d’Aina Trust : un modèle pour l’Inde
©Aina Trust

Journaliste, Mary Chelladurai est également fondatrice de l’organisation Aina Trust, partenaire du BICE. A l’occasion du Congrès du BICE, elle décrit la genèse du projet, les activités actuelles et leur essor.

Comment est né le projet d’Aina Trust ?
C’est la situation terrible des enfants de la région de Bangalore dont les parents travaillent la soie qui nous a poussés à agir. Aucune structure n’existait pour garder les petits de moins de 3 ans, qui accompagnaient donc leurs parents à l’usine. Fumée et odeurs insoutenables, outils de travail coupants, feu ouvert… les parents n’avaient d’autres choix que d’attacher leur enfant au bout d’une corde pour éviter qu’il ne se blesse.
La structure Aina Trust a été enregistrée en 1997 et les premières crèches communautaires, une fois les autorisations reçues et les fonds récoltés, ont été ouvertes en 2003.
D’abord modestes, les crèches communautaires d’Aina Trust accueillent aujourd’hui plus de 150 enfants !

Comment fonctionnent les crèches communautaires d’Aina Trust ?
Ce sont des assistantes maternelles qui gardent les enfants à leur domicile. Il s’agit souvent de femmes qui ont été abandonnées par leur mari – situation fréquente quand le couple n’a eu que des filles. Pour exercer leurs fonctions, elles reçoivent une formation initiale poussée, qui demande de la persévérance et de vraies capacités d’apprentissage.
Ensuite, elles se retrouvent régulièrement au centre avec les enfants, pour participer à des activités en groupe et parfaire leurs connaissances en matière de petite enfance.
Les crèches communautaires d’Aina Trust, fortes du principe que « tout enfant a droit au bonheur » œuvrent au développement intégral de l’enfant. Tant ses compétences physiques, manuelles, intellectuelles que son imagination sont sollicitées. Un suivi médical régulier et des déjeuners équilibrés sont également assurés par le centre.

 

La formation des assistantes maternelles occupe aujourd’hui une place essentielle dans votre activité.
Effectivement, nous collaborons aujourd’hui avec le gouvernement qui nous a chargés d’assurer la formation des éducatrices de la petite enfance des crèches publiques. Comme pour les assistantes maternelles, nous veillons à les sensibiliser à l’importance de proposer aux enfants des activités variées, ludiques, sportives et épanouissantes. Au total, 120 personnes sont ainsi formées chaque mois, assistantes communautaires comprises !