Notre mission :

Défendre les droits et la dignité des enfants partout dans le monde

31 décembre 2017 | 10:27

Journée mondiale de la paix : comment faire de notre Terre une véritable maison commune

Journée mondiale de la paix : comment faire de notre Terre une véritable maison commune
©Francovolpato - Adobe Stock

Le monde compte plus de 250 millions de migrants, dont 22,5 millions sont des réfugiés. C’est par ce constat, terrible, que le Pape François a choisi de débuter son message pour la journée mondiale de la Paix. Il nous exhorte à l’accueil, la protection, la promotion et l’intégration.

Une journée mondiale de la paix pour les migrants et les réfugiés

Pour cette journée mondiale de la Paix, le Pape François a tout d’abord souhaité rappeler les raisons qui poussent de plus en plus d’hommes, de femmes et d’enfants à fuir leur pays. « L’interminable et horrible succession de guerres, de conflits, de génocides et de purifications ethniques », bien sûr, comme le notait son prédécesseur, saint Jean Paul II. Mais aussi « le désir d’une vie meilleure », le besoin de « laisser derrière soi le désespoir d’un futur rendu impossible » par la faim, la misère extrême et les dégradations environnementales.

Toutes ces personnes sont prêtes à risquer leur vie lors du voyage, à endurer souffrances, dangers et privations et à affronter portes closes et barbelés. Et cet exode est synonyme pour nombre d’entre elles, en particulier femmes et enfants, des pires risques d’exploitation et d’abus.

Accueillir les réfugiés pour construire un avenir de paix

Le Pape François l’a rappelé, tous les indicateurs montrent que ce phénomène de migrations globales va se poursuivre. Mais, loin de les considérer comme une menace, le Saint Père nous exhorte à voir en elles une promesse de paix et d’enrichissement pour l’humanité toute entière.

Ces frères et sœurs « n’arrivent pas les mains vides : ils apportent un élan de courage, leurs capacités, leur énergie et leurs aspirations, sans compter les trésors de leur culture d’origine. » Nous devons poser sur eux un nouveau regard et mettre en œuvre des stratégies pour garantir le respect de leur dignité et la défense de leurs droits.

Accueillir, protéger, promouvoir, intégrer : les pierres angulaires de notre action

Pour développer cette action, le Pape François relève 4 pierres angulaires :

  • Accueillir, en « équilibrant souci de sécurité nationale et protection des droits humains fondamentaux » ;
  • Protéger, pour assurer la dignité de ceux qui fuient et empêcher leur exploitation
  • Promouvoir, en mettant l’accent sur l’instruction des jeunes et des enfants
  • Intégrer, dans une pleine participation à la vie de la société pour un enrichissement mutuel

L’approbation, en 2018, de deux nouveaux pactes mondiaux par les Nations Unies ira dans ce sens. Le premier portera sur les migrations afin de les rendre plus sûres, ordonnées et régulières. Le second concernera l’accueil des réfugiés.
Au cours de cette année 2018, le BICE continuera, lui, à travailler, avec ses partenaires, auprès des enfants réfugiés à travers son programme Tuteurs de résilience. De nouvelles formations seront ainsi organisées en Italie, en Espagne et au Liban. Elles permettront aux éducateurs d’aider plus efficacement ces enfants à surmonter leurs traumatismes et à reprendre le chemin de la vie.