Notre mission :

Défendre les droits et la dignité des enfants partout dans le monde

6 février 2018 | 09:30

Safer Internet day : comment protéger les enfants contre les fake news

Protéger les enfants contre les fake news
©Jandrie Lombard/AdobeStock

Chaque année, le Safer Internet Day est l’occasion de souligner les dangers que l’utilisation d’internet peut représenter pour les enfants. Cette année, l’accent est mis sur les fake news : comment éduquer les enfants pour les protéger de ces informations trompeuses ?

Dans son message pour la Journée mondiale des communications sociales, le pape François a tenu à définir la fake news, « cette désinformation diffusée en ligne ou dans les médias traditionnels. » Il a rappelé l’objectif, très clair, de ces « informations non fondées, basées sur des données inexistantes ou déformées » qui visent à tromper voire à manipuler le lecteur.

Protéger les enfants contre les fake news : une mission d’éducation

Dans une analyse fine, le Pape François s’est attaché à démonter le mécanisme des fake news et leurs dangers.

  • De nature mimétique, elles sont capables d’apparaître plausibles.
  • Elles s’appuient sur des stéréotypes et des préjugés diffus.
  • Elles font appel à des émotions immédiates, faciles à susciter, comme la peur, la colère, …
  • Elles se répandent dans des environnements numériques homogènes, imperméables à des perspectives et des opinions divergentes.
    « Le drame de la désinformation », a insisté le Saint-Père, c’« est la discréditation de l’autre, sa représentation comme ennemi, jusqu’à la diabolisation susceptible d’attiser les conflits ».

Protéger les enfants contre les fake news est donc un enjeu crucial pour notre société, à l’heure où ces derniers sont de plus en plus saturés d’informations et livrés à eux-mêmes devant leurs écrans. En France, les jeunes de 13-19 ans sont déjà 81% à posséder un smartphone, 77% à avoir un compte Facebook, et 79% un compte Youtube (Etude Ipsos Junior connect 2017). Etat, enseignants, journalistes, parents : il importe à chacun de relever la mission de protection et d’éducation qui lui incombe en la matière.

Des initiatives pour promouvoir la vérité comme instrument de paix

Le pape François a ainsi loué « les initiatives éducatives qui permettent d’apprendre à lire et à évaluer le contexte communicatif (pour) ne pas être des propagateurs inconscients de la désinformation, mais des acteurs de son dévoilement. » Le Safer Internet Day du 6 février prochain s’inscrit dans ce mouvement. Des ateliers, des animations et des conférences auront lieu dans toute la France, tout au long du mois de février, afin de protéger les enfants contre les fake news en les sensibilisant au décryptage de l’information sur la toile. Pour en savoir plus

Le Saint Père a également souligné le rôle prépondérant des journalistes qui « dans le monde contemporain, n’exercent pas seulement un métier, mais une véritable mission. (…) L’exactitude des sources, le soin de la communication sont (en effet) de véritable processus de développement du bien qui génèrent la confiance et ouvrent des voies de communion et de paix ». Cette injonction à un journalisme de paix a inspiré les 22e journées Saint François de Sales qui se sont tenues à Lourdes, du 22 au 26 janvier. Près de 300 journalistes catholiques s’y étaient réunis pour réfléchir et débattre sur le thème « Médias et vérité ».