Colombie. Un nouveau projet en faveur de la réinsertion des adolescents en conflit avec la loi ou à risque - BICE - ONG de protection des droits de l'enfant
X
Colombie réinsertion professionnelle des jeunes boulangerie

Colombie. Un nouveau projet en faveur de la réinsertion des adolescents en conflit avec la loi ou à risque

La réinsertion professionnelle est au cœur de ce nouveau projet en direction des adolescents en conflit avec la loi en Colombie. Près de 1 100 mineurs, confiés à notre partenaire local par les autorités judiciaires pour qu’ils exécutent leurs peines non privatives de liberté, participeront ainsi au cours des trois prochaines années à une formation scolaire et/ou professionnelle.

Soutenir

En Colombie, l’état de droit continue à être menacé par des tensions politiques générées, entre autres, par l’ampleur de la criminalité, les inégalités d’accès à la justice, et des conditions de vie difficiles pour une majorité de la population. Une précarité sociale et économique encore aggravée depuis mi-2020 par la pandémie de la covid-19. Dans ce contexte, les adolescents ayant été en conflit avec la loi ou à risque ont de plus en plus de difficultés à se réinsérer sur le plan professionnel. Une étape pourtant absolument nécessaire pour qu’ils retrouvent une place dans la société et éviter les récidives.

Succès du projet pilote d’un an mis en place en 2021

Conscients de cette situation complexe, le BICE et son partenaire local les Religieux Tertiaires Capucins (RTC) ont lancé en décembre 2020 un projet pilote d’un an dédié à la formation au métier de boulanger de 35 adolescents, sous le coup de sanctions non privatives de liberté. Une réussite qui nous a incités à mettre en place ce nouveau projet de trois ans « Trazando futuros » (Tracer leur avenir) ; qui prévoit ainsi la réinsertion d’adolescents infracteurs ou à risque à travers une formation scolaire et/ou professionnelle adaptée à leur profil.

Rappelons que cette action complète le travail initialement mené par notre partenaire ; soutenu par le BICE dans le cadre des programmes Enfances sans barreaux 2009-2021. Les RTC, au sein de centres ouverts, accompagnent en effet des enfants en conflit avec la loi que le système de responsabilité pénale pour les adolescents (SRPA) lui confie pour qu’ils exécutent des mesures alternatives à la détention. Un parcours de justice réparatrice enrichi désormais par le développement du volet « réinsertion socio-professionnelle ».

Des formations adaptées au projet de vie de chacun

Mis en place à Bogota et dans le département de Cundinamarca, ce projet prévoit plusieurs formations selon le projet de vie de chacun des 1 095 adolescents de 11 à 14 ans accompagnés au cours des trois prochaines années. Ainsi, 300 adolescents seront formés en développement personnel et entrepreneuriat. Au programme : la prise de décision ; la valorisation de ses compétences ; la création d’une micro-entreprise ; l’utilisation des réseaux sociaux et d’Internet, ou encore le service client…

450 jeunes bénéficieront eux d’une formation certifiée en boulangerie ; 225 autres en pâtisserie-confiserie. « Les cours pratiques sont menés dans notre boulangerie Bethléem, « la maison du pain ». Notre objectif est de consolider cet espace comme lieu de formation professionnelle et d’emploi pour les adolescents ; et que cet espace soit reconnu pour la qualité des actions menées et des produits vendus, explique Diana Herreño Bustos, coordinatrice de ce projet au sein des RTC. Nous organiserons aussi un salon annuel afin que les adolescents puissent présenter aux acteurs juridiques et économiques leurs propositions entrepreneuriales. »

Retour sur les bancs de l’école pour 120 adolescents

Enfin, 120 adolescents reprendront leur scolarité là où ils l’avaient laissée au moment de leur décrochage. Et ce, grâce à leur participation au programme Escuelas sin Fronteras (Écoles sans frontières). Ce modèle reconnu de formation académique flexible permet aux élèves de renouer avec l’école. Et ce, grâce à un enseignement primaire et secondaire accéléré.

Parallèlement à ses actions de formation, les RTC mèneront des campagnes de sensibilisation online auprès des acteurs économiques et du grand public afin qu’ils accueillent avec davantage de bienveillance ces adolescents et favorisent leur réintégration sociale.

    et sur...