Notre mission :

Défendre les droits et la dignité des enfants partout dans le monde

21 juillet 2017 | 12:15

Programmation complète du Festival Enfances dans le Monde

Programmation complète du Festival Enfances dans le Monde
©Philosophische GEBILDE

Du 16 au 18 novembre prochain, un panel de films documentaires vous sera présenté au Cinéma Les 7 Parnassiens. Ils mettent en avant des histoires vraies d’enfants de tous les continents.

La résilience à l’honneur de cette programmation

Nous vous révélons aujourd’hui la programmation complète de cette nouvelle édition du Festival Enfances dans le Monde. Ainsi, trois films à l’affiche dévoilent l’incroyable capacité de résilience des enfants face à des situations inévitables :

Waiting for the Sun, de Kaspar Astrup Schröder, est un film tout en silence et sensibilité, où les enfants tracent leur propre chemin. Il raconte la vie au Sun Village : un foyer d’accueil à Pékin pour les enfants de parents emprisonnés.

Dans Et les Mistrals gagnants, de Anne-Dauphine Julliand, Ambre, Camille, Charles, Imad et Tugdual ont entre six et neuf ans. Avec humour et surtout l’énergie optimiste de l’enfance, ils nous prennent par la main, nous entraînent dans leur monde et nous font partager leurs jeux, leurs joies, leurs rires, leurs rêves, leur maladie.

The Children of the Noon, de Diego Fiori et Olga Pohankova, donne à voir le quotidien de l’orphelinat Nchiru au Kenya. Les enfants, atteints du virus du Sida jouent, courent, lisent, font leur lessive, chantent, prient et rient sous la moustiquaire, tout en étant conscients de leur situation précaire. Ce film raconte l’Afrique rurale à l’ombre du Sida.

De nombreuses autres situations d’enfants

Tokyo Idols, de Miyake Kyoko, nous plonge au cœur d’un phénomène culturel grandissant au Japon : les idoles japonaises, des groupes de filles de plus en plus jeunes réunies pour divertir leur public.

Train to Adulthood, de Klára Trencsényi, est une exploration nuancée et subtile du difficile passage à l’âge adulte dans une Hongrie qui porte les marques de son passé communiste.

They call us monsters, de Ben Lear, nous fait partager les ateliers de scenario de Juan, Jarad et Antonio, arrêtés à l’âge de 14 à 16 ans. Ils sont détenus au Sylmar Juvenile Hall, centre pour mineurs en Californie, en attente de leur procès.

Girl Model, de Ashley Sabin et David Redmon, montre l’envers du décor et les controverses du monde du mannequinat. On suit le voyage de Nadya, 13 ans, sortie de sa campagne sibérienne natale pour devenir mannequin au Japon.

Normal Autistic Film, de Miroslav Janek, pose la question : qu’est-ce qu’ « être normal » ? Dans ce film, l’autisme n’est pas montré comme un diagnostic mais comme une façon de penser, mystérieuse et magique. On y perçoit les autistes comme des personnes capables de nous transmettre un message.

Retrouvez les synopsis des quatre autres films dans notre article précédent :

  • Starless Dreams de Mehrdad Oskouei
  • Plastic China de Jiu-liang Wang
  • Los sentidos de Marcelo Burd
  • Singing with angry bird de Hyewoon Jee