Notre mission :

Défendre les droits et la dignité des enfants partout dans le monde

Lutter contre la violence

Contre la violence
©Vasileios Karafillidis - Shutterstock.com

Un programme interrégional « Lutte contre la violence à l’encontre des enfants, en particulier de nature sexuelle » est mené en Amérique Latine et en Europe de l’Est  sur la période 2019 – 2021.

Nous mettons ce programme en oeuvre dans 9 pays en coopération avec 10 partenaires locaux du BICE : Arevamanuk (Arménie), Base Educativa y Communitaria de Apoyo (Paraguay), Centro de Desarrollo y Asesoría Psicosocial (Pérou), Centro de Estudios Sociales y Publicaciones (Pérou), Children Support Centre (Lituanie), Doctors to Children (Fédération de Russie), Juventud para Cristo (Uruguay), Public Health Foundation (Géorgie), Vicaria Pastoral Social Caritas (Chili), et Women’s Consortium of Ukraine (Ukraine).

Il a un double objectif :

– Informer et sensibiliser les enfants et leur entourage afin d’améliorer la prévention de la violence.

– Améliorer la qualité de l’accompagnement des enfants victimes de violence.

Nous mettons en place plusieurs activités dans le cadre du programme :

Prévention auprès des enfants, des parents et des adultes relais

  • Organisation d’ateliers de sensibilisation à l’intention d’enfants et d’adolescents au sein d’établissements scolaires et d’organisations communautaires. Ces ateliers sont basés sur la méthode « Renforcer la résilience des enfants – atelier pour la sécurité ».
  • Organisation de cours individuels en faveur d’enfants victimes de violences et d’enfants à risque.
  • Réalisation d’ateliers de prévention dans les écoles et les organisations communautaires basés sur la méthode « Grain de Sable ».
  • Réalisation de campagnes de sensibilisation « Un trato por el buentrato » dans des établissements scolaires.
  • Travail sur les protocoles de protection interne aux établissements scolaires sélectionnés pour la mise en œuvre de la méthode « Grain de Sable ».
  • Mise à jour, consolidation et diffusion d’outils de e-learning destinés aux parents sur la prévention contre les violences sexuelles. Ils informent sur l’identification des signes de violences, les réactions appropriées lors d’un dévoilement, ainsi qu’une meilleure compréhension des besoins d’un enfant victime.
  • Organisation de formations, dispensées par un psychologue, et de conférences publiques à l’intention de parents.

Renforcement des capacités des professionnels

  • Organisation de formations, de tables rondes et de conférences multidisciplinaires. Elles sont destinées aux professionnels de la protection de l’enfance qui accompagnent les enfants victimes.
  • Mise à jour, consolidation et diffusion d’outils de e-learning destinés à des psychologues scolaires et enseignants. Ils informent sur l’identification des premiers signes de violences, les réactions appropriées lors d’un dévoilement et le soutien nécessaire aux victimes.
  • Organisation de formations à l’intention de journalistes sur un traitement moins stigmatisant des cas impliquant des enfants victimes de violences.
  • Développement d’une prise en charge judiciaire bienveillante pour les enfants victimes de violences.
  • Évaluation du fonctionnement des salles d’audition en Arménie et en Ukraine.
  • Formation du personnel des salles d’audition à la coopération multidisciplinaire.
  • Formation des policiers et des enquêteurs aux pratiques d’audition adaptées aux besoins de l’enfant victime.

Prise en charge multidisciplinaire des enfants victimes et auteurs des violences

  • Accompagnement multidisciplinaire des enfants victimes de différents types de violence et de leurs familles.
  • Développement d’une méthode d’accompagnement thérapeutique des enfants ayant des comportements sexuels inappropriés.
  • Plaidoyer auprès des autorités nationales et internationales.
  • Réalisation d’actions de plaidoyer auprès des autorités nationales et internationales. Et participation à des coalitions de lutte contre les violences faites aux enfants.
  • Organisation des rencontres régionales des partenaires avec la mise en place des formations sur les stratégies INSPIRE.
  • Organisation du Congrès international du BICE sur la thématique. A destination de tous les partenaires, membres du réseau BICE et autres acteurs institutionnels et étatiques.

Les résultats et les bénéficiaires

Résultat 1 – Les enfants, sensibilisés à la violence, en particulier de nature sexuelle, sont en mesure de réagir et d’identifier les acteurs de protection.

Ainsi, nous sensibilisons environ 5670 enfants à la problématique de la violence, en particulier de nature sexuelle. Ils acquièrent des compétences et des réflexes qui les protègent et leur permet de faire face efficacement aux risques de violence. En effet, ils sont à même d’identifier les situations à risque. Ils savent donc y répondre et connaissent les recours et les personnes ressources.

Résultat 2 – L’entourage des enfants, mieux informé et formé, se mobilise à leur côté dans un souci de protection accrue.

Nous formons et sensibilisons environ 1560 parents et 1761 adultes relais à la problématique de la violence, en particulier de nature sexuelle. Ainsi, ils sont à même d’accompagner et de soutenir activement les enfants.

Résultat 3 – Les enfants victimes de violence, en particulier de nature sexuelle, et leurs familles bénéficient d’un accompagnement multidisciplinaire spécialisé (médical, psychosocial et juridique) efficace.

– Au moins 619 enfants victimes de violence bénéficient ainsi d’un soutien pluridisciplinaire de qualité.

– Près de 1400 spécialistes de la protection de l’enfance acquièrent de nouvelles connaissances et compétences professionnelles. Et ce, en matière d’accompagnement spécialisé des enfants victimes de violence sexuelle. Nous valorisons l’approche multidisciplinaire.

– Au moins 200 enfants victimes de violence peuvent désormais témoigner dans des salles d’audition fonctionnelles et pérennes, en présence de spécialistes compétents.

– Une stratégie globale d’intervention en matière de prise en charge des mineurs auteurs de violence et de la prévention de la récidive est également mise en place. Des spécialistes de la protection de l’enfance acquièrent ainsi de nouvelles compétences en la matière. Une collaboration multisectorielle est instaurée et soutenue par les autorités. Et des mineurs auteurs bénéficient d’un soutien psychologique spécialisé de qualité.

– Nous interpellons les autorités concernées sur la nécessaire mise en conformité de la législation nationale avec les standards régionaux et internationaux en matière de protection des enfants contre la violence.

Résultat 4 – Les médias, sensibilisés à la problématique de la violence à l’égard des enfants, y compris de nature sexuelle, adoptent une vision moins stigmatisante envers les victimes et respectueuse des droits de l’enfant.

Nous formons actuellement 20 journalistes à un traitement moins stigmatisant des enfants victimes de violence.

 

Avec le soutien de :

 

 

Ce programme prolonge et complète le dispositif « Contre les abus ». Retrouvez toutes les infos sur ce programme précédent ici.