Notre mission :

Défendre les droits et la dignité des enfants partout dans le monde

17 octobre 2015 | 01:00

17 octobre : Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté

©Thomas Louapre

La Journée internationale pour l'élimination de la pauvreté est célébrée chaque année depuis 1993. Cette année, cette Journée revêt une signification particulière puisque ce sera la première célébration après l'adoption formelle des Objectifs du Développement Durable par l'Assemblée générale des Nations Unies.

Dans ce nouveau cadre de développement qui vise à remplacer et à poursuivre les Objectifs du Millénaire pour le Développement, tous les pays décident de mettre fin à la pauvreté dans toutes ses dimensions et sous toutes ses formes.

Encourageons tous les efforts pour éliminer la pauvreté qui touche encore 400 millions d’enfants dans le monde !

Je fais un don au BICE

Eliminer la pauvreté, oui, mais comment ?

Au BICE, nous croyons à l’impact des actions de long terme, des efforts conjugués qui font fructifier de petites pousses. Des pousses sans doute modestes, mais qui nous encouragent à continuer à creuser ce sillon.

A cette occasion, nous avons choisi de vous livrer le témoignage de la jeune Purita Z., qui illustre parfaitement le but de nos actions.

À l’âge de 8 ans, je travaillais au marché central d’Asuncion avec ma grand-mère. J’y vendais du maïs. Je me levais à 3h du matin, et je dormais dans le marché. C’est là que j’ai connu l’association Callescuela qui travaille avec le BICE.

Grâce à l’accompagnement qu’ils m’ont apporté, j’ai pu aller à l’école !

Je ne travaillais alors plus que le matin et suivais des cours l’après-midi. C’était vraiment nécessaire pour moi de continuer à travailler et gagner un peu d’argent. Mais, je travaillais désormais en ayant connaissance de mes droits, dans de bonnes conditions et sans être exploitée. Nous avons même formé le premier groupe de filles travailleuses, aidées par l’association Callescuela ! C’est grâce à ce travail que j’ai pu financer mes études et mon entrée à l’université. Il m’a permis de me sentir utile et d’aider ma famille ; j’ai pu comprendre le sens de valeurs importantes comme la solidarité, la responsabilité, le lien familial. J’ai aussi compris combien le droit à l’éducation était important pour les enfants comme moi.

Aujourd’hui, j’ai 25 ans et je suis étudiante en 3e année de sciences sociales à l’université. Et à mon tour, je fais partie de l’équipe d’éducateurs communautaires de Callescuela : je vais à la rencontre d’autres enfants travailleurs et leur parle, ainsi qu’à leurs parents, de leurs droits, de l’école…

Sans cette aide, et notamment le soutien scolaire, les activités récréatives ou même l’appui alimentaire, je ne serais jamais devenue ce que je suis aujourd’hui. C’est important, quand on a 8 ans de recevoir chaque jour, un verre de lait et une collation : ça aide à bien grandir !

Callescuela, le partenaire du BICE, a aussi accompagné mes parents pour bien les informer et permettre une bonne gestion de mon travail, ils nous ont aussi visité régulièrement pour parler de certains thèmes comme la santé…

Merci à toutes celles et ceux qui, sans même nous connaitre personnellement, ont à coeur de nous soutenir.

Nous devons continuer à unir nos efforts car il y a encore beaucoup d’enfants travailleurs exploités au Paraguay et ailleurs…

Merci pour tout ce que vous pourrez faire !

Merci de soutenir les actions du BICE

Le BICE travaille au quotidien avec de nombreuses organisations locales, comme avec Callescuela au Paraguay, mais aussi avec bien d’autres en Afrique, en Amérique latine, en Europe de l’Est ou encore en Asie.

Partout, la pauvreté est l’un des facteurs déclencheurs des situations de grande vulnérabilité des enfants que nous permettons d’accompagner.

Avec votre don, même le plus modeste, vous nous aidez à poursuivre nos missions et nos actions auprès d’eux.
Merci de votre soutien !

Je fais un don au BICE