49e session du Conseil des droits de l’homme. Intervention du BICE sur le droit à l’éducation au Cambodge - BICE - ONG de protection des droits de l'enfant
X
Plaidoyer sur le droit à l'éducation au Cambodge
© M. Gente

49e session du Conseil des droits de l’homme. Intervention du BICE sur le droit à l’éducation au Cambodge

Le BICE a participé au dialogue interactif avec le rapporteur spécial sur la situation des droits de l’homme au Cambodge. Il a ainsi pu mettre en évidence ses préoccupations au regard de l’accès des enfants à l’éducation dans la Province de Preah Sihanouk au Cambodge.

Soutenir

Un taux de décrochage scolaire élevé dans les départements ruraux

Le BICE a dénoncé l’insuffisance d’écoles publiques de proximité dans les régions rurales et reculées du Cambodge. Un problème d’accessibilité renforcé par le manque de moyens de transport. Par conséquent, les enfants des écoles maternelles et primaires de ces régions doivent souvent parcourir de longues distances (plus de 6 km en moyenne) pour fréquenter les écoles les plus proches. Les enfants sont exposés à l’insécurité et aux risques de violences sexuelles et d’abus sur le chemin de l’école. Cette situation, aggravée par l’impact de la covid-19, a provoqué l’augmentation du taux d’abandon scolaire dans la Province de Preah Sihanouk.

Les recommandations du BICE

Le BICE a interpellé lors de son intervention :

  • Le ministère cambodgien de l’Éducation, de la Jeunesse et du Sport. Et lui a demandé de :
    • Accroître les ressources allouées pour soutenir de manière appropriée l’éducation dans les zones rurales. Y compris la création d’un plus grand nombre d’écoles communautaires et d’écoles maternelles parallèlement au parrainage ou à la mise en œuvre de programmes d’éducation non formelle.
    • Collaborer avec d’autres parties prenantes concernées, y compris le secteur privé et les ONG/OING. Et ce, afin de soutenir les activités génératrices de revenus, la formation professionnelle ou le renforcement des compétences.
    • Assurer le transport public des enfants dans les zones rurales et accorder à ces enfants un programme national de bourse.
  • L’Unesco et l’Unicef. Afin qu’ils mènent des études sur les défis qui entravent l’accès effectif à l’école dans les zones rurales du Cambodge.
  • Le rapporteur spécial. Il lui a demandé d’effectuer un rapport thématique sur l’accessibilité à l’école dans les provinces rurales et sur l’état d’avancement de la mise en œuvre de la feuille de route Cambodge pour l’éducation à l’horizon 2030 dans les régions défavorisées.
  • Le Partenariat mondial pour l’éducation. Afin qu’il oriente les ressources nécessaires à l’accès effectif à l’éducation dans les provinces rurales, y compris pour les écoles non-formelles.

    et sur...