Conseil des droits de l'homme. 51e session septembre 2022 - BICE
X
49e session du conseil des droits de l'homme
Palais des Nations à Genève

51e session du Conseil des droits de l’homme. Les décisions relatives aux droits de l’enfant

Plusieurs résolutions relatives aux droits de l'enfant ont été adoptées lors de la 51e session du Conseil des droits de l'homme en septembre 2022.

Soutenir

Résolution 51/2 sur le Programme mondial d’éducation dans le domaine des droits de l’homme 

Cette résolution appelle tous les acteurs, y compris les ONG, à fournir un appui technique aux pays qui souhaitent mettre en œuvre au niveau national les plans d’action adoptés dans le cadre du Programme mondial et à renforcer leurs compétences en matière d’éducation et de droits de l’homme. Le Haut-commissariat aux droits de l’homme présentera lors de la 54e session en septembre 2023 un rapport sur les secteurs cibles, les domaines d’intervention ou les questions thématiques relatives aux droits de l’homme pour la cinquième phase du Programme mondial.

La résolution 51/12 sur les administrations locales et droits de l’homme

Cette résolution aborde une thématique comparable à la précédente. Elle demande au Haut-commissaire d’organiser, avant septembre 2023 (54e session du Conseil des droits de l’homme), une réunion d’experts consacrée au renforcement des compétences des administrations locales et à l’intégration des droits de l’homme dans toutes leurs activités, en vue de l’élaboration d’outils d’éducation aux droits de l’homme pour les administrations locales, et de lui soumettre. Un rapport sera soumis au Conseil en juin 2024 à la 56e session du Conseil des droits de l’homme.

Résolution 51/15 sur le Rapporteur spécial sur les formes contemporaines d’esclavage, y compris leurs causes et leurs conséquences

Ce mandat est renouvelé pour trois ans. La résolution demande à l’experte de l’ONU d’examiner toutes les formes contemporaines d’esclavage et les pratiques analogues à l’esclavage, mais en particulier celles qui sont définies dans la Convention de 1926 relative à l’esclavage et dans la Convention supplémentaire de 1956 relative à l’abolition de l’esclavage, de la traite des esclaves et des institutions et pratiques analogues à l’esclavage, ainsi que toutes les autres questions qui étaient auparavant traitées par le Groupe de travail des formes contemporaines d’esclavage.

Résolution 51/17 sur les jeunes et les droits de l’homme

Cette résolution décide d’inscrire à son programme de travail une réunion-débat biennale, qui se tiendra durant sa session de septembre à partir de sa 54e session. La prochaine réunion-débat sera organisée après consultations avec des jeunes et des organisations de jeunes et d’aide à la jeunesse. Le thème de la réunion-débat portera sur la participation des jeunes à la lutte contre les changements climatiques et la prise des décisions relatives à l’environnement au niveau mondial.

En outre, la résolution demande au Haut-commissaire de mener une étude détaillée sur les solutions à adopter pour promouvoir l’éducation numérique des jeunes et assurer leur protection contre les menaces en ligne. Ladite étude sera soumise au Conseil en septembre 2024 à sa 57e session.

Résolution 51/36 sur l’assistance technique et le renforcement des compétences dans le domaine des droits de l’homme en République démocratique du Congo 

Cette résolution renouvelle pour une année le mandat de l’Équipe d’experts internationaux en RDC et lui demande d’apporter l’appui technique nécessaire au Gouvernement dans la mise en œuvre de la stratégie nationale sur la justice transitionnelle. L’Équipe d’experts présentera son rapport final en septembre 2023 à la 54e session du Conseil. La résolution encourage en outre le Gouvernement de la RDC à poursuivre ses efforts en faveur du respect de l’état de droit, en particulier pendant l’état de siège en vigueur dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Image Enveloppe

    et sur...