Notre mission :

Défendre les droits et la dignité des enfants partout dans le monde

Lutte contre la violence, en particulier de nature sexuelle, en Arménie

Arménie salle d'audition enfants victimes de violences
Cette salle d'audition en Arménie permet une meilleure prise en compte de la parole de l’enfant victime de violences et du respect de ses droits.

L’Arménie est un pays du Caucase, ex-république d’URSS et désormais membre de la CEI.

Aujourd’hui, fortement enclavée entre la Turquie, la Géorgie, l’Iran et l’Azerbaïdjan, l’Arménie peine à sortir de l’ère soviétique et son développement socio-économique est fortement ralenti.

Les cas de violences, en particulier de nature sexuelle, sur les enfants en Arménie sont encore courants. En effet, la problématique de l’abus sexuel et des violences envers les enfants reste tabou dans la société arménienne.

L’État développe de surcroît peu de politiques publiques et les structures d’accueil manquent de personnel qualifié.

Le BICE agit pour lutter contre la violence, en particulier de nature sexuelle

En 2014, le BICE a débuté un nouveau partenariat avec l’association Arevamanuk pour lutter contre les abus sexuels.

Le programme 2014-2017 avait plusieurs objectifs :

  • Apporter un appui psychosocial de qualité pour permettre la résilience et le rétablissement des enfants.
  • Développer des pratiques respectueuses du recueil de la parole de l’enfant.

Le programme 2019-2021 s’inscrit dans la continuité du précédent :

  • Informer et sensibiliser les enfants et leur entourage afin d’améliorer la prévention de la violence.
  • Améliorer la qualité de l’accompagnement des enfants victimes de violence.

Activités contre la violence faites aux enfants

En Arménie, plus spécifiquement, le programme de lutte contre la violence, y compris de nature sexuelle, comporte différentes activités  :

  • Accompagnement psychologique, thérapeutique et juridique des enfants victimes de violences.
  • Installation en 2020 d’une unité psycho-judiciaire pilote pour accueillir la parole et écouter les enfants victimes.
  • Recueil de la parole de l’enfant victime de manière adaptée à son âge et son traumatisme.
  • Mise en œuvre des méthodes d’accompagnement des enfants victimes d’abus sexuel.
  • Formation des professionnels afin qu’ils transmettent ensuite à d’autres professionnels de divers secteurs (internats, orphelinats, centres sociaux, brigades des mineurs, commissariats de police, foyers, étudiants…).

À lire, en complément, cet article publié en mars 2020 sur les actions de lutte contre la violence menées par le BICE et ses partenaires en Europe de l’Est :