Bilan chiffré. Accompagnement des enfants en situation de handicap en Côte d’Ivoire - BICE - ONG de protection des droits de l'enfant
X
enfant en situationd e handicap en Côte d'Ivoire
© DDE-CI

Bilan chiffré. Accompagnement des enfants en situation de handicap en Côte d’Ivoire

Retour en chiffres sur la situation des enfants en situation de handicap en Côte d’Ivoire et sur le travail mené en 2021 par notre partenaire local, DDE-CI*, auprès de ces enfants dans son centre, le Ceseh**. Ces actions, soutenues par le BICE, se poursuivent en 2022.

Soutenir

42,17 %. En 2017, en Côte d’Ivoire, selon l’Unicef, « la proportion d’enfants vivant avec un handicap en dehors du système scolaire s’élevait à 42,17 % au primaire, 60,39 % au secondaire premier cycle et 76,53 % au secondaire général deuxième cycle. » Rappelons que ce pays, qui compte, selon l’organe de l’ONU, 50 000 enfants et jeunes de moins de 20 ans en situation de handicap, a ratifié la Convention sur les droits des personnes en situation de handicap en 2014. Des mesures renforçant la protection et l’insertion de personnes ont été prises, mais leur mise en application reste insuffisante.

Une éducation adaptée et de qualité pour les enfants en situation de handicap accompagné par DDE-CI

84 enfants, âgés entre 5 et 18 ans, étaient inscrits en 2021 dans le centre de notre partenaire, DDE-CI, pour bénéficier d’une éducation adaptée. Parmi eux, 26 filles. Ces enfants bénéficient de séances d’éveil du langage. À la fin de l’année dernière, 85 % d’entre eux avaient atteint un bon niveau de langage réceptif. Une majorité s’exprimait par « mot-phrases » et un tiers avec des phrases entières. Ces enfants bénéficiaient aussi, en fonction de leur développement, de séances d’éveil cognitif, d’autonomie à la vie quotidienne, de motricité fine, de sport (athlétisme, fitness, basket, football, boxe). 22 d’entre eux suivaient aussi des séances de rééducation orthophonique. Et 18 des cours de pré-alphabétisation.

70 % des enfants bénéficiaires des séances d’éveil cognitif savent désormais faire un tri par couleur et par forme (2 couleurs ou 2 formes). 50 % connaissent les couleurs primaires, les formes géométriques (triangles, carré, rond), les parties essentielles du schéma corporel, les notions de gauche et de droite, de devant et de derrière. Sur les 22 enfants en rééducation orthophonique, 4 ont amélioré la cohérence de leur discours. 75 % de ceux qui n’émettaient aucun son ont commencé à le faire.

Une assistance médicale appropriée pour ces enfants

50 enfants ont bénéficié d’une assistance médicale appropriée et de qualité (rééducation fonctionnelle, prescriptions d’appareillage ou de médicaments neuroleptiques…). Cela a eu des effets positifs sur leurs capacités physique, intellectuelle et comportementale. Pour ne donner qu’un exemple, parmi les 19 enfants atteints d’infirmité motrice cérébrale, 7 tiennent désormais le cou et commencent à acquérir la posture assise.

10 enfants en situation de handicap, accueillis en milieu scolaire ordinaire, étaient suivis par notre partenaire. Parmi eux, 9 ont été admis en classe supérieure ; 1 a été orienté vers un enseignement adapté. De plus, 3 nouveaux enfants accompagnés au Ceseh ont intégré fin 2021 une école ordinaire.

“Lorsque mon fils a commencé à venir au Ceseh, il y a 2 ans, il ne parlait pas. Il était souvent agressif et ne savait presque rien faire. Aujourd’hui, son père et moi sommes impressionnés par ses avancées et le travail mené avec les éducateurs. Nous l’avons inscrit cette année au CP1 et à une formation professionnelle. Et il réussit bien.”

Une maman

La famille et la communauté sensibilisées

+ de 500 personnes (parents, leaders communautaires, membres d’associations de quartier et d’associations de jeunes, enseignants…) ont été sensibilisés à la question du handicap. L’objectif étant de permettre une meilleure prise en charge de ces enfants. Et ce, le plus tôt possible. Et de favoriser leur intégration dans la société.

Près de 100 parents d’enfants en situation de handicap ont été accompagnés sur le plan psychosocial. Cela a notamment permis un plus grand engagement de ces parents au côté de leur enfant.

*DDE-CI : Dignité et droits pour les enfants – Côte d’Ivoire

** Centre d’éveil et de stimulation des enfants handicapés

    et sur...