Notre mission :

Défendre les droits et la dignité des enfants partout dans le monde

16 juin 2015 | 13:49

Des « Tuteurs de résilience » pour aider les enfants syriens

© Université Catholique de Milan - 2015

Depuis le début du conflit en Syrie, les enfants sont les témoins ou les victimes de nombreuses violences. Les blessures et traumatismes psychologiques laissent de nombreuses traces qui poursuivent les enfants toute leur vie. Sans aide, une génération toute entière d’enfants syriens qui n’aura connu que la guerre et les violences, restera « à vif ».

Le BICE, deux de ses organisations membres, L’Œuvre d’Orient, et l’Université Catholique de Milan et la Fondation Adyan à Beyrouth ont mis en place un projet pilote intitulé « Tuteurs de résilience » afin d’aider les enfants syriens à surmonter les traumatismes vécus et à se reconstruire psychologiquement.

Des « Tuteurs de résilience » pour soutenir et accompagner les enfants syriens

Dans le cadre de ce projet, du 18 au 23 mai 2015, 25 travailleurs sociaux du Liban et de Syrie travaillant au quotidien avec des enfants syriens victimes du conflit et des déplacements ont suivi une formation approfondie sur la résilience.

Son objectif était de renforcer leurs capacités à aider les enfants qu’ils côtoient tous les jours, en leur transmettant les instruments et les compétences pour apporter un appui psycho-social aux enfants traumatisés.

Les participants à ce séminaire interviennent en Syrie et au Liban dans des camps de réfugiés, des écoles et des centres éducatifs.

Grâce à cette première phase du projet, 3 331 enfants vont pouvoir bénéficier directement de support psycho-social. Comme en témoigne le Père Fadi Daou, directeur de la Fondation Adyan : « J’ai personnellement pu constater combien (les personnes présentes à cette formation) étaient heureuses de pouvoir développer leurs compétences afin de mieux servir l’enfance syrienne, que ce soit à l’intérieur du pays ou parmi la population réfugiée au Liban. »

Le suivi des enfants a démarré dès la fin de cette phase de formation. Une session d’évaluation aura lieu en août 2015 afin d’effectuer un premier bilan du projet et envisager sa suite.

Le BICE est heureux et fier de pouvoir contribuer ainsi à un aspect essentiel de la reconstruction des enfants victimes de ce conflit ravageur.