Notre mission :

Défendre les droits et la dignité des enfants partout dans le monde

9 septembre 2020 | 10:21

Écoles sans murs au Cambodge

Ecoles sans murs au Cambodge
© OEC

Bien que la Constitution du Cambodge proclame l’égalité d’accès à l’éducation et la gratuité de l’enseignement primaire et secondaire pour tous, des milliers d’enfants sont encore aujourd’hui exclus du système scolaire.

Au Cambodge, au cours des 15 dernières années, le nombre d’enfants scolarisés en maternelle a doublé depuis 2007. Et le nombre d’enfants scolarisés au primaire a augmenté de 15%. Le gouvernement a également renouvelé jusqu’en 2023 son plan stratégique pour l’Éducation 2014-2019. Toutefois, selon une étude de l’Unicef réalisée en 2012, seulement 64% des enfants cambodgiens terminent l’enseignement primaire. 54% de ceux en âge d’aller au collège y iront effectivement. Et seuls 25% des enfants en âge d’aller au lycée le feront. Le taux d’abandon en cours de route est de plus de 20% pour le collège et 14% pour le lycée.

Pauvreté et éloignement : deux obstacles à la scolarisation

Parmi les obstacles à la scolarisation, la pauvreté (dont le taux est élevé dans les zones visées par le projet) et la distance domicile-école. Dans les zones reculées, les enfants souffrent d’une marginalisation scolaire. L’école publique la plus proche se situe le plus souvent à plusieurs kilomètres de leur village. La plupart reste donc à la maison sans aucun accès à l’éducation.

Autre difficulté constatée sur le terrain : l’usage de la violence dans le cercle familial et à l’école. Selon le Cambodian Violence Against Children Survey (2013), un enfant cambodgien sur deux est victime de violence physique. À la maison, les principales auteures sont les mères. À l’extérieur, ce sont les enseignants. 43% des garçons disent ainsi avoir subi un châtiment corporel à l’école de la part d’un enseignant. Or, la violence a des conséquences directes sur la qualité de l’éducation de l’enfant et sur sa réussite scolaire.

Actions du BICE et de son partenaire OEC

Dans ce contexte, le BICE* et son partenaire Opérations Enfants du Cambodge (OEC) se mobilisent dans la province de Preah Sihanouk, une zone particulièrement touchée par la faible scolarisation et la banalisation de la violence, à travers notamment la création et la gestion de classes d’éducation non formelle et d’espaces de petite enfance.

Parmi les actions programmées dans le cadre du programme Écoles sans murs :

Favoriser la scolarisation des enfants des zones reculées du Cambodge

– Collecte de données précises sur le nombre d’enfants privés d’éducation à cause de l’éloignement géographique.

– Intégration des enfants privés d’une éducation préscolaire dans les espaces de petite enfance non-formels créés dans leurs villages

– Intégration des enfants déscolarisés dans les classes d’éducation non formelle mises en place dans les villages. Puis leur garantir la continuité de leur éducation, grâce à la coopération avec le système d’éducation publique.

– Sensibilisation des familles pour qu’elles reconnaissent l’importance du droit à l’éducation pour l’avenir de leurs enfants. Et pour qu’elles participent à la mise en œuvre de ce droit.

– Plaidoyer national et international pour une reprise étatique progressive des initiatives d’éducation non-formelle afin de les pérenniser.

– Coopération des autorités locales à l’action de plaidoyer menée par la société civile en faveur du droit à l’éducation. Et ce, en s’appuyant sur la participation des citoyens.

Promouvoir une éducation bienveillante

– Sensibilisation des familles et des enseignants au droit de l’enfant à vivre sans violence.

– Développement de codes de conduite pour les espaces éducatifs fréquentés par les enfants dans le cadre du projet.

– Formation des enseignants aux méthodes éducatives favorisant la participation des enfants.

– Sensibilisation des enfants et de leur entourage aux droits de l’enfant. Et en particulier, à l’égalité des droits entre les filles et les garçons, et au droit des enfants à la participation.

– Mise en place d’un espace de discussion et de participation pour les enfants des villages concernés par le projet.

 

*Le BICE soutient la mise en place des écoles non-formelles dans la région de Preah Sihanouk depuis 2008.