Notre mission :

Défendre les droits et la dignité des enfants partout dans le monde

29 juillet 2013 | 09:52

Enfance sans Barreaux : deux semaines d’échanges entre l’Afrique et l’Amérique latine

 

Réflexion, dialogue, échanges d’expériences significatives et visites de terrain ont marqué le séminaire organisé pour les représentants de neuf organisations partenaires du programme Enfance sans Barreaux du BICE. A cette occasion, « l’Appel de Grand Bassam » a été lancé en Côte d’Ivoire en faveur de l’humanisation de la justice juvénile, notamment dans ce pays.

Une rencontre « sud-sud » des partenaires du BICE en Côte d’Ivoire

Du 20 juin au 1 juillet 2013, dans le cadre du programme Enfance sans barreaux (ESB) coordonné par le BICE, plusieurs dizaines de professionnel de terrain d’Amérique latine (des organisations Pastoral do Menhor du Brésil, Tertiaires Capucins de Colombie et d’Equateur, ICCPG du Guatemala et Cometa du Pérou) et d’Afrique (DDE-CI de Côte d’Ivoire et BNCE du Togo et du Mali) se sont rassemblés : un programme dense en trois étapes (Côte d’Ivoire, France et Belgique) pour favoriser la diffusion des meilleures pratiques en matière de justice des mineurs, à la fois en Afrique et en Amérique latine.

Par la découverte d’autres cultures, d’autres systèmes juridiques et d’autres expériences de terrain, nos partenaires enrichissent leurs connaissances et leur vision et peuvent ensuite améliorer localement les projets menés.

Cette rencontre interrégionale a ainsi débuté en Côte d’Ivoire et s’est poursuivie à Paris avec la participation des partenaires au Congrès du BICE « Justice Juvénile : quelle approche socioéducative ? ».

Enfin, à Bruxelles, les activités mises en œuvre spécifiquement dans le cadre du programme ESB ont été largement examinées par l’ensemble des participants.

L’Appel de Grand Bassam en faveur de l’humanisation de la justice pour les enfants

Lors de leur séjour en Côte d’Ivoire, des avocats, des juges, des journalistes et des représentants d’ONG se sont joints aux partenaires du programme ESB pour mener une réflexion sur les systèmes de justice juvénile en Afrique et en Amérique latine et le rôle primordial des médias dans la sensibilisation de la population sur ce sujet.

Les acteurs présents ont souligné la nécessité de montrer à la société et en particulier aux autorités que les principes d’une justice restaurative et l’application de mesures non privatives de liberté favorisent la réinsertion socio-familiale des enfants en conflit avec la loi. Cette volonté s’est concrétisée par « l’Appel de Grand Bassam ». Cet Appel a été présenté publiquement au Centre de Recherche et d’Action pour la Paix (CERAP) à Abidjan, en présence de 70 personnes : acteurs de la justice ivoirienne, des Organisations Internationales, des ONG et des journalistes.

Lire l’Appel de Grand Bassam.