Notre mission :

Défendre les droits et la dignité des enfants partout dans le monde

12 septembre 2016 | 12:23

Favoriser la réinsertion des enfants en conflit avec la loi

Favoriser la réinsertion des enfants en conflit avec la loi
©A. Leite

Le BICE organise le 27 et 28 septembre 2016 une conférence sur la réinsertion des enfants en conflit avec la loi, avec le soutien de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF).

Le programme Enfance sans Barreaux

Depuis 2012, le BICE coordonne le programme Enfance Sans Barreaux dans neuf pays d’Afrique et d’Amérique latine.

Son objectif est de favoriser la protection, notamment juridique, des enfants en conflit avec la loi et d’œuvrer pour leur réinsertion scolaire, socioprofessionnelle et familiale grâce à la promotion et à la défense de leurs droits fondamentaux.

En Afrique, faute de moyens, la majorité des enfants suspectés ou ayant commis une infraction – quelle qu’elle soit – sont placés en détention préventive, souvent pour une longue période.

En détention, ces enfants n’ont que très peu contact avec leur famille. Leurs conditions de détention sont très précaires. Sans l’intervention d’ONG locales, la plupart ne bénéficieraient pas de repas, de soins, d’une prise en charge psychosociale et d’un accompagnement dans leur réinsertion.

Le BICE et ses partenaires ont comme objectif de promouvoir une « justice réparatrice » pour ces mineurs en conflit avec la loi axée sur :

  • la déjudiciarisation ;
  • les alternatives à la privation de liberté ;
  • les mesures de réinsertion familiale, communautaire, sociale et professionnelle

Conférence au Bénin sur la justice juvénile

Le BICE, en collaboration avec ESAM, membre du réseau BICE au Bénin, réunit donc le 27 et 28 septembre, 45 participants à Cotonou pour échanger autour d’une question importante : comment la médiation – qu’elle soit pénale ou familiale – peut-elle être une ressource adaptée pour favoriser la réinsertion des enfants en conflit avec la loi.

Ce séminaire a pour objectif de promouvoir les bonnes pratiques déjà mises en place sur le continent, et pouvant – sans engendrer trop de coûts – aider les enfants en conflit avec la loi. En outre, ces bonnes pratiques peuvent également inspirer d’autres régions du monde.

La première journée sera consacrée au sujet, « médiation pénale et acteurs communautaires : outils de la justice juvénile réparatrice ? ».

La seconde journée aura pour thème, « la médiation éducative, sociale, familiale et communautaire : outil de réinsertion ? ».

Trois experts interviendront durant cette conférence :

  • Mme Patricia Myriam ISIMAT-MIRIN, magistrate, conseillère spéciale du Médiateur de la République de Côte d’Ivoire ;
  • Dr Rita-Félicité SODJIEDO HOUNTON, magistrat, présidente de l’association béninoise d’Assistance à l’Enfant et à la Famille (ABAEF), spécialiste des droits de l’enfant ;
  • M. Sekou TOUNKARA, chargé de formation du Réseau des communicateurs traditionnels pour le développement (RECOTRADE) au Mali.

Six organisations membres du réseau BICE en Afrique (BNCE Mali, BNCE RDC, BNCE Togo, DDE-CI, ESAM, PEDER) partageront leur expérience d’accompagnement des enfants en conflit avec la loi.

Très engagée sur la question des droits de l’enfant, l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) soutient cet évènement et y sera présente.