Notre mission :

Défendre les droits et la dignité des enfants partout dans le monde

25 juillet 2016 | 13:30

Un « Grain de sable » pour stopper les violences
faites aux enfants

Un « Grain de sable » pour stopper les violences faites aux enfants
©Faculuz Fotografía Préparation des ateliers Grain de sable - JPC/Claves

La méthode « Grain de sable » pour prévenir les violences envers les enfants se met en place en Amérique latine. Car un grain de sable peut suffire à enrayer le mécanisme de la violence.

La méthode « Grain de sable » : qu’est-ce que c’est ?

La méthode « Grain de sable », mise au point par l’association ALC, est un programme de prévention des violences faites aux enfants et aux adolescents.

L’objectif des ateliers « Grain de sable » est de permettre aux enfants d’identifier les situations de violence (certains types de violence, souvent banalisés, ne sont pas identifiés comme tels par les enfants et ne reçoivent donc aucune réponse), mais aussi de leur donner des clés pour réagir face aux situations de violence et de vulnérabilité, soit grâce au développement de capacités internes, soit en se tournant vers un médiateur (adulte-relai).

Les ateliers reposent sur la projection d’une série de saynètes présentant des jeunes dans des situations de violence (intimidation, humiliation, racket, abus, …) et où leur intégrité et leur capacité à dire « non » sont en péril. Après avoir visionné la vidéo, les jeunes s’expriment sur ce qu’ils ont vu et sont invités à trouver ensemble des solutions alternatives et aboutir à un dénouement positif.

Un « Grain de sable » qui voyage

Cette méthode a déjà été mise en œuvre avec succès par le BICE et son partenaire Initiative Civique dans la ville de Zlatooust, en Russie.

Depuis 2011, Initiative Civique a sensibilisé de nombreux adolescents grâce à cet outil.

Dans le cadre du programme Lutte contre les abus sexuels, le BICE et 4 partenaires – VPSC (Chili), BECA (Paraguay), CESIP (Pérou), JPC (Uruguay) – ont décidé de développer cet outil de sensibilisation en Amérique latine.

La mise en œuvre de la méthode « Grain de sable » en Amérique latine

La mise en place d’ateliers « Grain de sable » a nécessité un long travail de préparation de la part des quatre organisations partenaires.

Tout a commencé en novembre 2015, lorsque 17 coordinateurs et éducateurs des quatre organisations se sont retrouvés à Montevideo, en Uruguay, afin d’être formés à la méthode « Grain de sable » (réalisation du film et animation des ateliers…). La formation alliant savoir théorique et mise en pratique a été dispensée par deux formateurs d’ALC, association à l’origine de cette méthode.

Depuis, les organisations travaillent à la création du matériel pédagogique nécessaire aux ateliers. Chacune d’entre elles élabore son propre matériel afin de l’adapter au contexte national. Pour la réalisation du film – support principal des ateliers – des jeunes ont activement collaboré tant à l’élaboration des scénarios qu’au tournage.

Plus de 6 000 jeunes sensibilisés

Les premiers ateliers auront lieu dès la rentrée scolaire. Au total, sur deux ans, plus de 200 ateliers vont être organisés dans les écoles et les communautés des quatre pays et devraient ainsi permettre de sensibiliser près de 6500 jeunes.

En parallèle, les animateurs des ateliers seront aussi chargés d’identifier et former des « adultes-relais » qui sont en contact régulier avec les jeunes (professeurs, surveillants, animateurs de centres, …). Ces adultes-relais recevront un badge « Grain de sable » qu’ils pourront coller sur la porte de leur bureau ou leur sac. Ce signe leur permettra d’être identifiés par les jeunes comme des personnes de confiance qui seront en mesure de les écouter, les soutenir et de les orienter si besoin vers des services spécialisés.