Notre mission :

Défendre les droits et la dignité des enfants partout dans le monde

12 juillet 2019 | 14:45

Le BICE et la Dynamique De la Convention aux Actes

Une Dynamique pour les droits de l’enfant
©vicaria

Pour le trentième anniversaire de l’adoption de la Convention relative aux droits de l’enfant (CDE) par les Nations Unies, une trentaine d’ONG, associations et collectifs français ont décidé de parler d’une seule voix. Le BICE, figure historique de l’élaboration de cette Convention, fait partie de la Dynamique « De la Convention aux Actes ».

La Dynamique « De la Convention aux Actes » pour des droits de l’enfant mieux respectés

Le 20 novembre prochain, l’adoption de la Convention relative aux droits de l’Enfant (CDE*) par l’Assemblée des Nations Unies fêtera ses 30 ans. Une belle occasion de se mobiliser pour réclamer une meilleure effectivité des droits de l’enfant en France et à l’international ! Pour rappel, en France, 2 millions d’enfants vivent sous le seuil de la pauvreté et près de 15 000 sont sans domicile fixe. 100 000 enfants sont signalés comme étant en danger, maltraités, négligés ou en voie de l’être par leurs parents. 150 000 quittent chaque année le système scolaire obligatoire sans diplôme. Voilà pourquoi une trentaine d’organisations non gouvernementales (ONG), associations et collectifs ont décidé de porter d’une seule voix, autour d’une Dynamique, des messages de plaidoyer pour passer de la Convention aux actes. Elles rédigeront ensemble 12 actes politiques forts sur 6 thématiques (la protection, la justice, l’éducation, la gouvernance, la participation, la santé et l’environnement). Ces actes seront remis le 20 novembre aux décideurs publics. Ils comporteront des objectifs clairs pour un meilleur respect des droits de l’enfant en France et à l’international et des propositions concrètes pour y parvenir.

Participation du BICE à la Dynamique « De la Convention aux Actes »

Le BICE fait évidemment partie de cette Dynamique. Evidemment ? Le BICE est une figure historique de la Convention relative aux droits de l’enfant (CDE) adoptée le 20 novembre 1989 par les Nations-Unies. Dès 1983, il s’était engagé dans le co-pilotage d’un groupe d’organisations qui a contribué à l’élaboration et à la rédaction de la CDE. L’empreinte du BICE est notamment identifiable dans la reconnaissance d’une vision globale de l’enfant avec une dimension morale et spirituelle. Par ailleurs, la CDE a codifié trois autres thèmes chers au BICE : la protection contre toutes les formes d’exploitation, la participation des enfants et la promotion d’une justice juvénile qui traite les enfants avec le respect dû à la dignité de la personne humaine.

*aussi appelée en France CIDE