Notre mission :

Défendre les droits et la dignité des enfants partout dans le monde

16 mars 2016 | 10:10

Les enfants syriens victimes de cinq ans de conflit

Les enfants syriens victimes de cinq ans de conflit
©Procyk Radek - Shutterstock.com

Cinq ans après le début du conflit en Syrie, l’UNICEF publie un nouveau rapport accablant sur les conditions de vie des enfants et les violations de leurs droits fondamentaux.

Un enfant syrien sur trois n’a connu que la guerre

Depuis cinq ans, le conflit qui fait rage en Syrie a fait des centaines de milliers de victimes et provoqué des déplacements massifs de population. Au cœur de cette terrible tragédie, les enfants syriens sont en première ligne.

L’UNICEF a rendu public, le 14 mars, son nouveau rapport « No place for Children » présentant un état des lieux accablant de la situation des enfants à l’intérieur du pays ou dans les pays voisins, en tant que réfugiés.

3,7 millions d’enfants syriens – soit un enfant sur trois – nés depuis le début du conflit, n’ont jamais connu autre chose que la violence, la privation et le déracinement.

Au total, l’UNICEF estime que 8,4 millions d’enfants sont affectés par le conflit.

Les enfants sont victimes de graves violations de leurs droits fondamentaux : recrutement dans les forces armées, conditions sanitaires et sociales désastreuses, non accès aux soins de santé et à l’éducation…

Selon le dernier rapport de la Commission d’enquête internationale indépendante sur la République arabe syrienne  (en anglais), paru en février 2016, plus de 3 millions d’enfants en Syrie ne vont plus en classe de manière régulière, notamment en raison des attaques sur les écoles.

Soutenir et accompagner les enfants syriens

Ces enfants ont besoin d’une aide et d’un soutien adapté. Sans cela, les blessures et traumatismes psychologiques qu’ils ont vécu risquent de les poursuivre toute leur vie.

En 2014 et 2015, le BICE, L’Œuvre d’Orient, l’Université Catholique de Milan et la Fondation Adyan ont mis en place le projet « Tuteurs de résilience » afin d’aider les enfants syriens à surmonter les traumatismes vécus et à se reconstruire psychologiquement.

L’objectif du projet était de renforcer les capacités des travailleurs sociaux aidant des enfants syriens victimes du conflit et des déplacements, en leur transmettant les instruments et les compétences pour apporter un appui psycho-social à ces enfants.

Les résultats de ce projet ont été très positifs comme en témoigne le Père Fadi Daou, directeur de la Fondation Adyan : « J’ai personnellement pu constater combien (les personnes présentes à la formation Tuteurs de résilience) étaient heureuses de pouvoir développer leurs compétences afin de mieux servir l’enfance syrienne, que ce soit à l’intérieur du pays ou parmi la population réfugiée au Liban ».

Afin de poursuivre le soutien aux enfants syriens, de nouvelles activités devraient voir le jour en 2016.

Vidéo de l’UNICEF : #CriseSyrienne : 5 ans en 60 secondes