Améliorer la situation des enfants en situation de handicap en Russie
X

Russie. Améliorer les conditions de vie des enfants en situation de handicap placés en Internat

Diana Filatova, chargée de projet au BICE, présente dans cette interview le travail mené, dans le cadre du projet Changer une vie, auprès des enfants en situation de handicap placés en internat en Russie. L’occasion de rappeler que la désinstitutionnalisation en Russie est un processus de long terme que le BICE souhaite continuer de défendre et d’accompagner.

Soutenir

Permettre aux enfants en situation de handicap de vivre en inclusion dans la société tout en leur offrant la possibilité de développer leur plein potentiel, tels étaient les objectifs du projet Changer une vie déployé de 2017 à 2022.

Ouvrir les internats et favoriser l’inclusion des enfants en situation de handicap

Pour ce faire, le BICE et ses partenaires locaux, le Centre de pédagogie curative (CPC) et Perspektivy, ont actionné plusieurs leviers :

– l’ouverture de sept internats partenaires à des bénévoles (plus de 100) pour favoriser la socialisation des enfants ;

Dans un internat où j’intervenais, j’ai été témoin de la transformation d’un garçon qui, avant l’arrivée des bénévoles, ne se déplaçait pas et ne communiquait pas en un garçon très actif, qui a appris la langue des signes et qui a commencé à marcher par lui-même.

Une bénévole

– la mise en place d’ateliers d’apprentissage des gestes de la vie quotidienne pour développer l’autonomie des enfants ;

L’enfant que j’accompagne a appris à tenir des objets et à me serrer la main. Notre prochaine étape est d’apprendre à manger avec une cuillère.

Un bénévole

– l’organisation d’activités créatives et de sorties notamment par les bénévoles ;

J’étais très marquée par notre première sortie dans un café avec les enfants de l’internat. Je n’aurais jamais imaginé qu’une activité aussi banale pour nous puisse être si excitante et extraordinaire pour eux.

Une bénévole

– la formation du personnel des internats pour une prise en charge des enfants plus adaptée ;

En réponse à un questionnaire, les employés des internats formés ont affirmé être satisfaits par le contenu des formations. Plus généralement, tous les employés reconnaissent que l’observation du travail des bénévoles leur a permis de changer leur regard sur les enfants en situation de handicap. Ils les voient aujourd’hui davantage comme des êtres humains avec leurs particularités et leurs caractères.

– un accès à l’éducation et à la santé favorisé ;

Pour ne donner qu’un exemple, pendant la 2e phase du projet, 124 enfants ont vu leurs conditions d’accès à l’éducation s’améliorer. Soit parce qu’ils fréquentent une école à l’extérieur de l’internat soit parce qu’ils bénéficient d’une scolarisation au sein de l’internat.

– une aide proposée aux parents pour rétablir ou développer les liens avec leurs enfants ;

Les bénévoles sont en communication régulière avec les parents qui le souhaitent. Grâce à ces interactions, ce soutien, les parents se sentent moins seuls. Nous les invitons régulièrement aux événements importants de la vie des enfants. Des bénévoles rendent même parfois visite au domicile des parents qui ont décidé de prendre leur enfant pendant les vacances ou un week-end.

Coordinatrice des bénévoles

– un appui à la désinstitutionnalisation des enfants avec un retour dans le cercle familial ou l’intégration dans une famille d’accueil ;

La fille que j’accompagnais et à laquelle je me suis beaucoup attachée a été adoptée et ça m’a rendu très triste au début. Mais ensuite, j’ai pu communiquer avec ses parents adoptifs et j’ai pu voir comment en quelques mois sa vie s’est transformée positivement. J’espère que tous nos enfants trouveront un jour une famille aimante.

Une bénévole

– des actions de plaidoyer au niveau national

Un exemple. Une conférence en ligne d’ampleur nationale a été organisée par le CPC et Perspektivy pour clôturer le projet en avril 2022. La conférence avait pour objectif de présenter les résultats du projet, concernant notamment l’évaluation des internats et l’engagement des bénévoles et des parents dans la vie des enfants institutionnalisés. 6 066 participants de 82 régions de Russie (sur 85) ont suivi la conférence.

Des internats évalués et suivis

En parallèle, des visites d’experts ont été menées dans cinq internats pour veiller de la bonne mise en place de l’ordonnance n°481 ; selon laquelle les administrations des internats doivent restructurer leurs établissements en foyers de type familial et contribuer au placement des enfants dans les familles d’accueil. Ces visites ont donné lieu à plusieurs recommandations concernant notamment les conditions de vie des enfants.

Un contexte actuel difficile

Ainsi, nos partenaires locaux se sont engagés à continuer les visites de suivi. L’objectif est de s’assurer que les recommandations soient bien mises en place. Notons toutefois que le contexte actuel rend leur travail difficile. Ils doivent en effet faire face à une diminution significative des financements ; au départ du personnel qualifié ; et aux difficultés économiques accrues des familles. Ils constatent également que l’implication des autorités, au niveau local et national, en matière de réformes sociales a considérablement diminué. Ces réformes ne font plus partie de l’agenda politique. Au regard de cette situation, le BICE et ses partenaires sont particulièrement inquiets ; et recherchent des solutions pour préserver au moins les acquis des dernières années en termes des droits des personnes en situation de handicap.

    et sur...