Notre mission :

Défendre les droits et la dignité des enfants partout dans le monde

2 mai 2016 | 10:06

Soutenir les enfants déplacés par le conflit en Ukraine

Soutenir les enfants déplacés par le conflit en Ukraine
©WCU

Depuis plusieurs mois, le BICE et ses partenaires interviennent en Ukraine pour former des « tuteurs de résilience ». L’objectif ? Aider les enfants déplacés par le conflit à surmonter leurs traumatismes.

Apporter aux enfants déplacés un soutien et un accompagnement

Outre les milliers de morts et de blessés, le conflit à l’Est de l’Ukraine a également provoqué des déplacements massifs de population.

Près de 2 millions de personnes ont dû quitter leur maison afin de fuir les affrontements et les exactions.

Les difficultés d’adaptation et le stress post-traumatique subis par les familles et tout particulièrement par les enfants déplacés ont motivé l’action du BICE et de ses partenaires afin de leur apporter un soutien psychologique.

Forts de leur expérience sur la résilience, le BICE et ses organisations partenaires, Women’s Consortium of Ukraine (WCU), Vostok-SOS et l’Université Catholique de Milan, ont mis en place des activités pour permettre aux professionnels de l’enfance de mieux accompagner les enfants fragilisés par le conflit et favoriser leur résilience.

Des « tuteurs de résilience » aux côtés des enfants

En septembre 2015, le BICE et ses partenaires avaient organisé une première session de formation à destination de psychologues et de travailleurs sociaux travaillant au quotidien avec des enfants déplacés.

Afin d’étendre et d’approfondir cette action, une deuxième session de formation s’est tenue du 31 mars au 3 avril 2016. Elle a rassemblé 21 professionnels de l’enfance.

Durant les 4 jours de formation, les participants ont notamment pu approfondir leurs connaissances sur :

  • le processus de résilience chez l’enfant ;
  • les ressources internes et externes (familles, amis, école) que l’enfant peut mobiliser dans sa reconstruction psychologique ;
  • l’expression des sentiments et comment gérer le traumatisme.

Une autre thématique abordée a été d’identifier comment les professionnels de l’enfance peuvent devenir eux-mêmes des « tuteurs de résilience », c’est-à-dire une ressource pour l’enfant dans son processus de résilience.

Outre les aspects théoriques, des ateliers ont aussi été organisés avec les enfants. Au travers de dessins, de jeux ou de contes, les enfants arrivent mieux à exprimer leurs émotions et à prendre conscience de leurs perspectives et de leurs ressources.

Des ateliers enfants-parents ont également été mis en place afin de renforcer les liens familiaux et d’impliquer les parents dans le processus de résilience de l’enfant.

L’impact de la formation dans le processus de reconstruction de l’enfant

Dans les prochains mois, tous les participants réaliseront une évaluation afin de mesurer l’impact de leur intervention basée sur le concept « tuteurs de résilience » sur la reconstruction psychologique des enfants accompagnés.

Sur la base des résultats obtenus, une formation de suivi sera organisée afin d’aider les psychologues et les travailleurs sociaux à ajuster leur intervention auprès des enfants déplacés.