Notre mission :

Défendre les droits et la dignité des enfants partout dans le monde

1 juin 2015 | 08:24

L’Unité d’accueil médico-judiciaire pour mineurs d’Orléans ouvre ses portes au BICE

©M.Gente - BICE - 2015

Le 19 mai, le BICE et ses partenaires du programme « Lutte contre l’abus sexuel » se sont rendus à l’hôpital d’Orléans pour visiter l’Unité d’accueil médico-judiciaire pédiatrique (UAMJP). L’objectif de cette journée, co-organisée par La Voix de l’Enfant, également partenaire du BICE, était de permettre un échange d’expérience entre les partenaires du BICE et l’équipe pluridisciplinaire d’Orléans ainsi que de montrer le fonctionnement d’une UAMJP. Une journée riche en rencontres, partages et discussions avec comme seul objectif un meilleur accompagnement et soutien des enfants victimes d’abus sexuels. 

L’Unité d’accueil psycho-judiciaire : créer un environnement sécurisant pour recueillir la parole de l’enfant

L’Unité d’accueil psycho-judiciaire est composée de deux pièces : une salle d’audition, équipée d’une caméra, de micros, de chaises et de jouets, ainsi qu’une salle technique qui abrite un écran de contrôle et un ordinateur.

L’objectif est de recueillir la parole de l’enfant victime dans un lieu paisible, sécurisant et aménagé à cet effet. Et également d’enregistrer son témoignage afin d’éviter à l’enfant de devoir le répéter…

« L’enfant victime d’abus est un enfant souffrant avant d’être un enfant plaignant et sa parole doit être recueillie dans les conditions adaptées », a rappelé Diana Filatova, chargée de programme au BICE.

Une équipe pluridisciplinaire pour accompagner et aider les enfants

Cette unité a aussi pour but d’éviter les traumatismes supplémentaires provoqués par la répétition des auditions. Ainsi, elle favorise le travail pluridisciplinaire des autorités policières et judiciaires, des travailleurs sociaux et des psychologues.

Les partenaires du BICE ont ainsi pu s’entretenir avec les différents acteurs intervenants dans l’accompagnement des enfants victimes et échanger sur les bonnes pratiques à mettre en place.

Une visite enrichissante pour les partenaires du BICE

L’ensemble des partenaires du BICE ont exprimé leur vif intérêt suite à cette visite et la rencontre avec l’équipe d’Orléans, qui leur a permis de voir comment ils pouvaient améliorer concrètement la prise en charge des enfants victimes d’abus sexuel.

« (Cette visite) m’a permis de comprendre que nous aussi, à Saint-Pétersbourg, nous allons dans la bonne direction, mais elle nous a aussi donné des idées pour développer nos projets », a souligné Olga Lotosh travaillant au sein de Doctors to Children.

« Nous avons déjà vu et étudié plusieurs approches d’audition de l’enfant victime. Mais, la création de la salle d’audition dans un hôpital me semble particulièrement intéressante. Je voudrais promouvoir cette approche en Géorgie », a mentionné Lia Saralidze du Public Health Foundation of Georgia.

La chaine de télévision KTO nous a accompagné tout au long de cette journée.

Retrouvez le reportage dédié à cette visite ici (à partir de 3mn39s) :