Notre mission :

Défendre les droits et la dignité des enfants partout dans le monde

9 mai 2019 | 12:08

ÉDUCATION INCLUSIVE : L’IMPÉRIEUSE NÉCESSITÉ DE PRÉPARER EN AMONT LES ENFANTS PORTEURS DE HANDICAPS LOURDS

éducation inclusive des enfants porteurs de handicaps lourds
@Centre de Pédagogie Curative

Lors de la 40e session du Conseil des droits de l’homme des Nations unies (25 février - 22 mars 2019), le BICE a valorisé dans une communication écrite les bonnes pratiques relatives à la préparation des enfants porteurs de handicaps physiques et mentaux lourds, pour leur accès à l’éducation inclusive.

Contexte en Russie

Jusqu’à la loi fédérale du 29 décembre 2012 entrée en vigueur le 1er septembre 2013, les enfants porteurs d’un handicap étaient considérés comme « inéducables ». La loi de 2012 a opéré un changement radical dans l’approche et le regard de la Russie sur ces enfants. Au titre de cette loi, ils peuvent bénéficier d’une éducation inclusive, c’est-à-dire ensemble avec les autres élèves sans handicap, ou d’une éducation dans une école spécialisée, ou encore d’une éducation à domicile ou dans un foyer ou internat. Toutefois, l’éducation inclusive fait face à de nombreux défis que Perspektivy, partenaire membre du BICE à Saint-Pétersbourg, essaie de relever.

Pratique de préparation des enfants porteurs de handicaps lourds à l’éducation inclusive

La pratique consiste à préparer les enfants à accéder à l’éducation inclusive dans de meilleures conditions. Les enfants concernés sont âgés de 4 à 18 ans. Ils ont de lourds handicaps physiques et mentaux. Dans la plupart des cas, ils sont en position immobile, dans des chaises roulantes. Des adultes avec handicap (jusqu’à 40 ans) bénéficient également du référentiel de bonnes pratiques.

Dans un premier temps, les enfants avec des handicaps lourds sont intégrés dans une école spécialisée et pris en charge avec des outils et infrastructures adaptés. Pour les jeux et les activités récréatives, ils sont ensuite réunis avec des enfants sans handicap pour favoriser l’inclusion, l’interaction et l’intégration.

Activités et formations

Une équipe multidisciplinaire composée de physiothérapeutes, de pédagogues, de travailleurs sociaux, d’éducateurs, de juristes et de volontaires est au chevet des enfants pour les exercices de stimulation, de psychothérapie et de psychomotricité. L’immersion de l’enfant dans l’ambiance scolaire peut ensuite être effectuée. Des méthodes spécifiques adaptées sont utilisées.

Les parents sont aussi accompagnés afin de les soulager de leur angoisse quotidienne. Ils sont souvent hébergés pour un ou deux mois dans de petites maisons en sachant que leurs enfants sont entre de bonnes mains. Ils bénéficient également d’une thérapie visant à leur redonner confiance car avant, on leur disait que leurs enfants étaient inéducables.

Les enseignants, les écoles spécialisées et les foyers ou internats bénéficient aussi d’une pédagogie spécifique adaptée aux enfants porteurs d’un handicap. Le collectif Perspektivy est devenu un acteur de référence à Saint-Pétersbourg pour ces formations adaptées.

Perspektivy mène également des actions de plaidoyer pour la mise en œuvre effective de la loi du 29 décembre 2012 et l’harmonisation du droit national avec la Convention de l’ONU sur les droits des personnes handicapées ratifiée par la Russie le 25 septembre 2012. L’accent est mis aussi sur la nécessité d’une réponse multidisciplinaire incluant notamment les volets éducation, psychologie, thérapie et suivi médical. Le plaidoyer revient en outre sur les moyens nécessaires : allocation de ressources suffisantes pour la formation des professionnels ; équipement des écoles en matière d’outils, d’infrastructures et de méthodes pédagogiques adaptés.