Notre mission :

Défendre les droits et la dignité des enfants partout dans le monde

22 février 2019 | 16:17

Des centres pour l’enfance vulnérable au Paraguay

Des centres pour l’enfance vulnérable au Paraguay

Le BICE soutient l’association paraguayenne Callescuela dans la gestion de plusieurs centres dans l’est du Paraguay.

A partir du mois de mai 2019 et pour deux ans, le BICE soutiendra des actions en faveur de l’enfance au sein de trois communautés urbaines situées dans l’est du Paraguay : Santa Ana, San Roque et Km 9.

Des centres d’éducation pour l’enfance à l’est du Paraguay

Dans la région de l’Alto Parana, la vie est difficile pour les familles. Les parents, souvent absents du foyer , exercent des emplois informels tels que le vente ambulante de marchandises, la collecte de plastiques et de cartons dans les rues et les travaux domestiques pour les femmes. En l’absence de modes de garde, la plupart n’ont d’autre choix que d’emmener leurs enfants avec elles. Dans ce contexte de lutte quotidienne pour la survie qui ne laisse que peu de place à l’apprentissage, l’objectif principal de ce projet est d’encourager l’entrée des filles et des garçons dans le Système Scolaire de Base. Il s’agit également d’assurer leur accompagnement scolaire avec des cours de soutien et de rattrapage.

Concrètement, avec notre partenaire local Callescuela, nous mettrons en place trois actions.

– Offrir des espaces de soins intégrés (santé – éducation – famille) pour les enfants de 2 à 5 ans de 3 communautés.

– Faciliter l’accès au système d’éducation formelle ainsi que le maintien jusqu’à la fin de leurs études des enfants de 6 à 18 ans.

– Développer des espaces de formation pour les parents sur des méthodes d’éducation axées sur le respect des droits.

 

Un travail de long-terme pour l’enfance dans l’Alto Parana

Ce nouvel engagement pour ces enfants très défavorisés prend la suite du projet qui a été mené entre 2016 et 2018. Les résultats positifs obtenus pendant la période ont été mis en évidence au cours d’une évaluation participative avec la communauté.

De même, les enseignants ont exprimé un avis favorable. Ils ont constaté l’excellent niveau de développement dont font preuve les enfants ayant bénéficié du projet. En particulier en termes de socialisation. Ces résultats positifs conduisent les familles à demander avec force que ce programme continue.

Pour ce nouveau cycle de soutien, 125 enfants âgés de 6 à 18 ans seront scolarisés et maintenus dans le système scolaire jusqu’à la fin de leurs études. 60 enfants âgés de 2 à 5 ans recevront également un niveau optimal de nutrition et de développement psychomoteur, cognitif et socio-affectif.