Notre mission :

Défendre les droits et la dignité des enfants partout dans le monde

16 novembre 2020 | 09:43

Amérique latine – Conférence pour lutter contre la violence envers les enfants en période de pandémie

Conférence régionale

Dans le cadre de son programme Combattre la violence à l’égard des enfants, le BICE organise une conférence en ligne en espagnol diffusée en direct via zoom et youtube. Mise en place avec les partenaires d’Amérique latine, elle s'intitule "Tracer l'avenir : Comment mettre fin à la violence à l'encontre des enfants et des adolescents dans le contexte de la pandémie de Covid-19 ?"

1 milliard d’enfants victimes de violence dans le monde

La violence touche environ 1 milliard d’enfants chaque année, selon un rapport publié mi-2020 par l’Unicef et l’OMS. Toutes les cinq minutes, un enfant meurt de violence, tandis que de nombreux autres subissent des dommages physiques et psychologiques. L’Amérique latine et les Caraïbes font partie des régions les plus violentes du monde et les plus touchées par les inégalités sociales.

Et, dans ce domaine aussi, la Covid-19 a un impact dévastateur. Les efforts déployés pour contenir le coronavirus, bien qu’essentiels pour la santé des populations, exposent les enfants et les adolescents à un risque accru de violence physique, sexuelle et psychologique, notamment intrafamiliale. La crise sanitaire et sociale qui a notamment poussé beaucoup de familles vulnérables dans la pauvreté ou l’extrême pauvreté engendre de surcroît un niveau de stress élevé, y compris chez les enfants.  Sans oublier que, depuis le début de la pandémie, les enfants d’Amérique latine et des Caraïbes ont déjà perdu en moyenne quatre fois plus de jours de scolarité (174) par rapport au reste du monde, selon l’Unicef.

Dans ce contexte, le BICE et ses partenaires ont souhaité réunir, lors d’une conférence régionale en ligne sur le thème de la lutte contre la violence, des représentants des autorités compétentes, des professionnels de la protection de l’enfance et de la justice, ainsi que des représentants d’universités et d’organisations de la société civile de 11 pays de la région (Argentine, Brésil, Chili, Colombie, le Salvador, Guatemala, Honduras, Mexique, Paraguay, Pérou et Uruguay).

Faire connaître les stratégies pour mettre fin à la violence contre les enfants

La conférence vise en effet à :

– Faire connaître l’engagement des pays pionniers dans la lutte contre la violence et les stratégies INSPIRE*. L’événement est notamment soutenu par l’Alliance mondiale pour mettre fin à la violence contre les enfants et les adolescents, dont le BICE est membre. Et dont sont issues les stratégies INPIRE.

– Réfléchir à la prise en compte de l’intérêt supérieur de l’enfant dans le cadre de la Covid-19 .

– Échanger les bonnes pratiques entre les pays participants et parvenir à une position commune pour suivre les efforts de lutte contre la violence envers les enfants et les adolescents dans le cadre de la crise sanitaire et sociale.

Au programme des deux jours de conférence

Le 19 novembre, plusieurs personnalités interviendront : le vice-président de la République du Guatemala, César Guillermo Castillo Reyes ; Monseigneur Gonzalo de Villa y Vásquez, archevêque de Guatemala ; l’argentin Adolfo Pérez Esquivel, prix Nobel de la paix ; Mayerlín Vergara Pérez, militante colombienne récompensée en 2020 par le prix Nansen, la plus haute distinction de l’agence des Nations unies pour les réfugiés.

En outre, différentes autorités des pays pionniers dans la lutte contre la violence envers les enfants et les adolescents présenteront le travail qu’elles ont accompli et partageront leurs expériences avec d’autres pays de la région. Participera par exemple la ministre de l’Enfance et de l’Adolescence du Paraguay, Teresa Martinez.

Le 20 novembre, des tables rondes seront organisées sur les sept stratégies INSPIRE pour mettre fin à la violence à l’encontre des enfants et sur les actions à développer en temps de pandémie de Covid-19.

Ajoutons que la participation des enfants et des adolescents prendra une place importante tout au long de la conférence. Outre les témoignages de vie de trois jeunes, deux groupes de discussion avec des enfants et des adolescents d’Argentine, de Colombie, du Honduras, du Guatemala, du Mexique, du Paraguay et du Chili travailleront sur des recommandations pour mettre fin à la violence, sur la base des stratégies INSPIRE.

Près de 3000 personnes sont attendues le 19 novembre ; 1000 le second. Pour consulter le programme, rendez-vous sur le site web de la conférence : https://conferenciabice.com

 

*Le rapport INSPIRE regroupe sept stratégies visant à réduire la violence à l’encontre des enfants : mise en œuvre et application des lois ; normes et valeurs ; sûreté des environnements ; appui aux parents et aux personnes ayant la charge des enfants ; revenus et renforcement économique ; services de lutte et d’appui ; éducation et savoir-faire pratiques.