Prévenir les violences, un travail essentiel | BICE
X
Action de prévention menée en Géorgie dans le cadre du projet Enfance sans violences
Action de prévention contre les violences menée en Géorgie dans le cadre du projet. ©PHF
Publié le

Enfance sans violences. État des lieux des actions de prévention déjà menées

Le projet de trois ans Enfance sans violences (EsV), débuté en janvier 2022, comprend des actions de prévention auprès des enfants et des parents, et un travail d’accompagnement des jeunes victimes. À lire ci-dessous un focus sur les activités de prévention déjà menées par nos partenaires locaux* dans les quatre pays du programme : la Côte d’Ivoire, la Géorgie, le Pérou et l’Ukraine.

Soutenir

« Nous sommes satisfaits des avancées des activités. Notamment en matière de sensibilisation et de formation, précise Diana Filatova, chargée du projet au sein du BICE. Nos partenaires ont su s’adapter aux difficultés, se réinventer quand cela était nécessaire. Ce fut notamment le cas en Ukraine, où la guerre a éclaté deux mois après le début du projet. Avec l’aval de l’AFD** et de la FAI**, nous avons repensé l’angle de nos actions de prévention et ajouté un volet résilience afin d’aider les enfants à faire face aux violences de la guerre. Le groupe en ligne créé avant le conflit a aussi permis aux participants, adolescents comme jeunes adultes, d’échanger des informations pratiques, parfois vitales, pour leur survie au quotidien. »

L’emploi d’Internet pour atteindre le plus grand nombre

En Ukraine, comme dans les trois autres pays d’intervention, nos partenaires ont largement utilisé Internet et les réseaux sociaux comme outils de sensibilisation. Des supports efficaces pour s’adresser au plus grand nombre. Plus de 7 000 enfants et adolescents ont ainsi eu accès dans le cadre d’EsV à des informations en ligne sur les différentes formes de violence et les moyens de s’en prévenir. Un site web comportant des informations rédigées pour les adolescents a été enrichi au Pérou, un autre créé en Côte d’Ivoire***. Ce qui s’avère particulièrement précurseur dans ce pays d’Afrique où les tabous sur les violences, les addictions et la santé sexuelle sont persistants. En Ukraine, deux vidéos sur l’expression des émotions suscitées par la guerre ont été postées sur les réseaux sociaux. Tandis qu’en Géorgie, une campagne digitale sur les dangers du numérique a été déployée début 2023.

Des séances de prévention en présentiel destinées aux enfants

En parallèle, nos partenaires ont mené des actions en présentiel en milieu scolaire ainsi qu’auprès d’enfants en difficulté sociale. En Géorgie, 110 enfants âgés entre 5 et 9 ans, de l’école primaire n°123 à Tbilissi, ont suivi 8 séances de prévention contre tout type de dangers dont les violences sexuelles. Les séances ont été animées par 16 enseignantes préalablement formées. En Côte d’Ivoire, notre partenaire est intervenu dans 4 écoles du secondaire auprès des délégués de classes. Ces derniers travaillent actuellement à l’organisation d’activités pour sensibiliser les autres élèves. Il a également réuni à plusieurs reprises des enfants déscolarisés, consommateurs de drogues ou fréquentant des milieux à risque. L’objectif était d’évoquer avec eux les différentes formes de violence et leurs conséquences. Et ce, afin d’éviter tout passage à l’acte et les encourager à se réinsérer socialement.

Au Pérou, les actions de prévention ont été essentiellement menées à travers le programme radio La Casita Contigo (La maisonnette avec toi) diffusé deux à trois fois par mois (46 émissions, plus de 12 500 auditeurs dont 4 200 enfants). Un programme organisé en deux temps. En première partie, un professionnel de la protection de l’enfance fournit aux parents des informations les aidant à mieux comprendre les problèmes susceptibles d’affecter leurs enfants et à mieux réagir. La deuxième partie s’adresse, elle, aux enfants à travers une petite histoire théâtralisée qui évoque le même sujet que celui présenté aux adultes. L’occasion ensuite pour les enfants et leurs parents de discuter du sujet abordé.

Des actions pour sensibiliser les parents et leaders communautaires

En vue de mener un travail complet de sensibilisation et de participer, ainsi, à faire évoluer le rapport à la violence au sein des familles et dans la société, nos partenaires ont également organisé des actions en direction des parents et des chefs communautaires. En Géorgie, une campagne digitale d’information pour aider les parents à détecter les signes de violences et à connaître les démarches à suivre si leur enfant en est victime a été diffusée sur Facebook. Elle a obtenu plus de 5 000 vues. Un service de consultation a aussi été ouvert pour guider des familles en difficulté, dont l’enfant est à risque ou victime de violences.

En Ukraine, notre partenaire a publié sur les réseaux sociaux 9 infographies pour soutenir les adultes dans leur rôle de parent en contexte de guerre (près de 12 000 vues). En Côte d’Ivoire, 8 leaders communautaires formés au début du projet ont identifié des enfants de leurs quartiers, victimes de négligence, de violences physiques et même sexuelles. Ce qui leur a permis d’intervenir auprès d’une trentaine de parents. Enfin, au Pérou, un lieu d’accueil et de renforcement des liens parents-enfants, a ouvert en octobre 2023. Développée sur le modèle français de l’Institut de recherche appliquée pour l’enfant et le couple, la Casita permet aux parents de venir avec leurs enfants sans inscription préalable. L’occasion de partager un moment de jeu, d’échanger avec d’autres parents, de discuter avec des éducateurs ou psychologues des problèmes rencontrés.

*DDE-CI (Dignité et Droits pour les Enfants en Côte d’Ivoire). PHF (Public Health Foundation) en Géorgie. Cedapp (Centro de Desarrollo y Asesoria Psicosocial) au Pérou. Et WCU (Women’s Consortium of Ukraine) en Ukraine.

**L’AFD (Agence Française de Développement) et la FAI (Fondation Assistance Internationale) soutiennent le projet Enfance sans violences.

***Site web en Côte d’Ivoire : https://enfancezeroviolence-ci.org/. Une partie s’adresse aux adolescents, une autre aux parents. Site web au Pérou avec des informations dédiées aux enfants Niños – CEDAPP (cedappperu.org) et aux adolescents Adolescentes – CEDAPP (cedappperu.org).

Image Enveloppe

    et sur...