Notre mission :

Défendre les droits et la dignité des enfants partout dans le monde

18 février 2019 | 17:57

ESCLAVAGE DES ENFANTS, UNE RÉALITÉ D’AUJOURD’HUI

ESCLAVAGE DES ENFANTS, UNE RÉALITÉ D’AUJOURD’HUI

Difficile à chiffrer précisément, l’esclavage existe bel et bien aujourd’hui encore. Il est présent partout dans le monde, et même en France. On estime qu’une victime sur quatre est un enfant. Un phénomène que les conflits et les situations d’exil aggravent encore considérablement.

L’esclavage des enfants, c’est le sujet qui a le plus marqué les jeunes membres du jury lors de la dernière édition du Festival Enfances dans le Monde du BICE. Le documentaire qu’ils ont primé, The rescue list, a été tourné au Ghana, dans la région du lac Volta, le plus grand lac artificiel au monde.

C’est aussi celui où se déploie le plus vaste trafic d’enfants, des enfants parfois très jeunes qui travaillent pour les pêcheurs, sans relâche, sans salaire, sans possibilité de se défendre ou de s’enfuir, soumis à toutes les violences et à tous les dangers.

Peter, Edem, Teye…, les témoignages des enfants soustraits à leurs bourreaux nous permettent de mettre des visages sur ces millions d’enfants victimes d’esclavage (10 millions selon les estimations d’Anti-Slavery International), dont près de 20 000 rien que pour la région du lac Volta.

 

L’esclavage, une réalité encore contemporaine

Certes, l’esclavage « historique », aboli dans le monde entier au XXe siècle, n’a quasiment plus cours. Mais sa réalité contemporaine n’est pas moins sordide ni très différente. Il s’agit d’asservissement d’hommes, de femmes et d’enfants retenus et/ou sous l’emprise de personnes qui tirent profit d’eux et auxquelles ils ne peuvent se soustraire.

Cela suppose confiscation des papiers, privation de liberté de mouvement, travail sans contrepartie financière, conditions de travail et d’hébergement inhumaines, isolement culturel, violences, agressions sexuelles, actes de torture et de barbarie, atteintes à l’intégrité physique.

 

L’esclavage moderne : des situations multiples et nouvelles

Certaines formes contemporaines d’esclavage des enfants sont directement liées à des réalités locales particulières. C’est le cas des enfants enrôlés de force par les milices armées, ou des fillettes enlevées et asservies sexuellement par des mouvements terroristes tel que Boko Haram.

Mais les nombreuses autres formes, comme la traite d’enfants, l’esclavage domestique, le trafic d’organes, la servitude pour dette, les mariages précoces et forcés, s’observent dans tous les pays. En Occident aussi, des enfants originaires d’Asie, d’Afrique, d’Europe de l’est sont victimes d’esclavage. Irréguliers dans les pays où ils sont exploités, ne parlant pas la langue, ils sont doublement piégés, et il est souvent très difficile de faire valoir leur statut de victimes.