Notre mission :

Défendre les droits et la dignité des enfants partout dans le monde

27 mars 2013 | 10:11

L’éducation, un outil précieux pour sortir de la pauvreté et de l’exclusion sociale

L’éducation, un outil précieux pour sortir de la pauvreté et de l’exclusion sociale
©S. Vincitorio - BICE

Depuis un an, près de 400 enfants de la ville d’Asunción (Paraguay) ont bénéficié du projet mené en partenariat avec l’association Callescuela. Au cœur des actions menées : l’éducation et le soutien scolaire.

Dans la ville d’Asunción au Paraguay, les enfants les plus pauvres sont contraints de travailler pour subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille. Certains abandonnent l’école, d’autres sont livrés à eux-mêmes et ne voient quasiment plus leurs parents.

Avec le soutien de la Fondation Roi Baudoin en Belgique, le projet “Droit à une vie sans violence du BICE et de son partenaire local Callescuela permet de rentrer en contact avec les enfants dans 3 lieux stratégiques de la ville : le marché central, la gare routière et le quartier “communauté 9 de Marzo”.

Les objectifs ? Sortir les enfants de leur isolement, garantir leur droit à l’éducation en leur permettant d’aller à l’école et en proposant du soutien scolaire, sensibiliser les familles et les communautés au fait que l’éducation est la clé d’un meilleur avenir pour leurs enfants.

Depuis un an, les centres de référence qui accueillent les enfants ont été rénovés. Au marché central, à la gare routière et dans la communauté 9 de Marzo, différents groupes de soutien scolaire ont été mis en place, en fonction de l’âge et du niveau des enfants. En parallèle, des campagnes d’inscriptions scolaires ont été menées par Callescuela pour que tous les enfants fréquentant les centres de référence puissent être inscrits à l’école ou au collège. Des activités de loisirs et de détente sont également proposées et des distributions de lait ont permis aux enfants de recevoir régulièrement un apport nutritionnel complémentaire.

Enfin, au marché central et au sein de la communauté 9 de Marzo, une centaine de visites et entretiens ont été organisées dans différentes familles, en présence des enfants et avec les éducateurs de Callescuela. Ce travail porte déjà de nombreux fruits : les parents prennent de plus en plus conscience que l’éducation de leurs enfants leur ouvrira un avenir meilleur et leur permettra de quitter la précarité.

Témoignage

Témoignage de Purita Zayas, de la rue à l'université grâce à Callescuea et au BICE

Même si le projet dans sa forme actuelle a été mis en place récemment, le partenariat entre Callescuela et le BICE dure quant à lui depuis de nombreuses années. En témoigne l’histoire de Purita Zayas : "À l’âge de 8 ans, je travaillais au marché central avec ma grand-mère. J’y vendais du maïs. Je me levais à 3h du matin, et je dormais dans le marché. C’est là que j’ai connu l’association Callescuela et le BICE. Nous avons alors formé le premier groupe de filles travailleuses. Grâce à l’accompagnement reçu, j’ai pu changer de situation. Aujourd’hui, j’ai 25 ans. Je fais partie de l’équipe d’éducateurs communautaires de Callescuela. Et en même temps, je suis étudiante en 3e année de Sciences sociales à l’université."

C’est pour ce type de réussite que le BICE continue d'agir !