Notre mission :

Défendre les droits et la dignité des enfants partout dans le monde

19 septembre 2014 | 15:47

La campagne “Stop au harcèlement sur internet” présentée à l’ONU

Laetitia Chanut devant l'ONU à Genève - © Sophie Odeh - BICE

Laetitia Chanut, marraine de notre campagne "Stop au harcèlement sur internet" a représenté le BICE lors de la dernière session du Comité des droits de l’enfant de l’ONU, consacrée aux "réseaux sociaux et droits de l’enfant" le 12 septembre dernier à Genève.

Pour Laetitia Chanut, marraine de notre campagne contre le harcèlement en ligne, le 12 septembre 2014 n’aura pas été un jour comme les autres. En effet, cette ancienne victime de cyberharcèlement qui a trop longtemps souffert de ce fléau a porté haut et fort la voix des victimes et de celles qui ne veulent pas le devenir devant le Comité des droits de l’enfant de l’ONU.

La campagne “Stop au harcèlement sur internet” lancée en novembre dernier qui vise à responsabiliser chacun, et en particulier les jeunes à partir de 13 ans, afin qu’ils ne soient ni victimes, ni complices – même involontaires – de cyberharcèlement a en effet atteint son objectif de 10 000 signatures !

A l’occasion de ce Comité, Laetitia a ainsi pu les présenter devant un panel d’experts, tout en livrant son témoignage. Celui-ci a provoqué de nombreuses réactions.

Très touchés d’entendre le calvaire que cette jeune, aujourd’hui âgée de 21 ans avait vécu il y a quelques années, les membres présent ont aussi noté l’absence de réaction des autorités face à la situation.

Un témoignage poignant, lu avec beaucoup de courage par Laetitia “pour faire avancer les choses”. Nombre d’intervenants ont ensuite fait référence à l’histoire de Laetitia tout au long de la journée, preuve de l’impact de son intervention.

Laetitia a évoqué son engagement auprès du BICE et notre campagne “Stop au harcèlement sur internet” en brandissant une pancarte indiquant que 10 000 signatures avaient été collectées pour que cesse la violence sur Internet ou via les téléphones portables.

Enfin, à l’issue de son intervention, Laetitia a interpellé les membres du Comité pour que des mesures soient prises afin d’assurer la protection des enfants sur les réseaux sociaux.

Le BICE remercie très sincèrement Laetitia Chanut pour son engagement à ses côtés, pour la confiance qu’elle lui a prouvé et pour le courage dont elle a fait preuve lors de cet événement.

Enfin, parce qu’il est encore temps de se mobiliser et parce que notre combat contre le cyberharcèlement n’est pas terminé, signez notre charte d’engagement..

Nous poursuivons la mobilisation sur ce sujet et communiquerons prochainement sur nos prochaines actions face à cette nouvelle forme de violence.