Notre mission :

Défendre les droits et la dignité des enfants partout dans le monde

19 avril 2018 | 18:12

La casita, la nouvelle publication de Stefan Vanistendael

La casita, la nouvelle publication de Stefan Vanistendael
©WCU

Stefan Vanistendael est l’auteur de nombreux ouvrages et textes sur le thème de la résilience. Sa nouvelle publication, « Vers la mise en œuvre de la résilience : la casita, un outil simple pour un défi complexe » propose une méthode puissante et imagée pour appréhender les multiples facettes de cette réalité.

La résilience, en particulier chez les enfants, est au cœur de la réflexion de Stefan Vanistendael depuis des années. Sociologue, responsable de l’Unité Recherche et Développement du BICE jusqu’en 2016, il n’a eu de cesse de mieux comprendre ses mécanismes et ses obstacles dans le cadre de ses études et des nombreuses observations menées sur le terrain.
Aujourd’hui, il nous livre le fruit de ses analyses croisées dans un nouveau Cahier du BICE « Vers la mise en œuvre de la résilience : la casita, un outil simple pour un défi complexe » (« petite maison » en espagnol). Il viendra le présenter le 18 juin prochain au Collège des Bernardins à Paris.

Qu’est-ce que la casita ?

Comme le rappelle Stefan Vanistendael, la résilience est une réalité qui « comme d’autres réalités fondamentales de la vie, par exemple le temps, l’amour, ou même l’humour et, pour les croyants, Dieu, ne possède pas de définition claire et unique ». Stefan Vanistendael propose néanmoins de la considérer comme « la capacité de personnes ou de groupes humains à se développer positivement en présence de très grandes difficultés ».

Si la résilience ne se laisse pas facilement définir, il est, par contre, facile de la repérer à l’œuvre dans la vie. Dans les parcours de grandes figures de l’Histoire (Anne Franck, Nelson Mandela, …) ou le quotidien d’enfants des rues qui luttent pour survivre, d’un proche qui fait face à un deuil… La résilience n’est pas réservée aux héros et se fait souvent sans bruit, loin des regards des professionnels.

Cheminement individuel discret, la résilience s’appuie néanmoins sur des forces (facteurs de protection) et est entravée par des faiblesses (facteurs de risque) identifiables et généralisables. La casita est un exemple de modélisation, sous forme de petite maison, de ces mécanismes communs à tout processus de résilience. Modèle simple et universel, c’est un outil précieux pour tous ceux qui veulent aider les enfants victimes de traumatismes à se reconstruire.

Une table ronde sur la résilience le 18 juin prochain

C’est cette casita simple et novatrice qui sera présentée au Collège des Bernardins le 18 juin prochain. Organisé par le BICE, le lancement de la publication sera l’occasion d’une table ronde qui réunira autour de l’auteur, la Professeur Cristina Castelli et Madame Rana El Khoury. La première, directrice de l’Unité de Recherche sur la résilience à l’Université catholique du Sacré Cœur de Milan, a conçu avec le BICE les Formations Tuteurs de résilience. La seconde est impliquée dans le projet Tuteurs de Résilience du BICE au Liban, pour un centre d’accueil d’enfants réfugiés syriens.

Toutes deux viendront partager leur expertise théorique et pratique sur la résilience, en présence d’Olivier Duval, Président du BICE et d’Alessandra Aula, sa Secrétaire générale. Le Cahier sera ensuite disponible à la vente sur le site du BICE.

Nous vous tiendrons informés de l’ouverture des inscriptions à cette table-ronde très prochainement.

En attendant, découvrez tous les Cahiers de Stefan Vanistendael déjà édités par le BICE.