Notre mission :

Défendre les droits et la dignité des enfants partout dans le monde

4 juillet 2019 | 17:01

Le BICE au congrès de l’OIEC sur l’éducation

Le BICE au congrès de l’OIEC sur l’éducation
©OIEC

L’Office International de l’Enseignement Catholique (OIEC) a organisé un congrès international sur l’éducation. Au programme, le lien entre les lignes directrices fixées par les Nations Unies et l'UNESCO, avec le plan Éducation 2030 et celles proposées par l’Église catholique dans l'Encyclique Laudato Si’

Le congrès mondial de l’OIEC 2019

Le Congrès de l’Office International de l’Enseignement Catholique (OIEC) s’est déroulé du 5 au 8 juin à l’Université de Fordham, à New York. Il a réuni plus de 550 personnes, représentant au moins 210 000 écoles dans plus de 80 pays. Ce fut un moment important d’échanges sur les problématiques actuelles de l’éducation dans le monde.

Les débats se sont orientés sur différentes thématiques clés comme :
– les synergies entre éducations formelle et non-formelle,
– l’accès à une éducation inclusive, ouverte à tous, et répondant aux besoins des jeunes des périphéries,
– la formation des dirigeants et des enseignants, adaptée aux réalités éducatives contemporaines.
Des engagements ont été proposés par l’OIEC aux écoles catholiques du monde pour les années à venir.

La participation du BICE au Congrès de l’OIEC

Notre chargée de programmes, Maria Camila Caicedo, a présenté l’action du BICE auprès des organismes internationaux. Elle a également décrit la méthode Grain de sable utilisée sur le terrain pour prévenir les violences. Cela dans le cadre de deux débats traitant de :

  • l’importance d’une présence positive et constructive auprès des organisations internationales, que le travail du BICE auprès des Nations Unies a pu illustrer
  • les défis de la protection des enfants et la lutte contre toutes formes de violence. Le Congrès de l’OIEC a mis l’accent sur l’importance fondamentale pour les écoles catholiques de protéger les enfants. Il a souligné la nécessité de promouvoir dans chaque pays, pour chaque école, des outils de prévention et de protection des enfants. Notamment, des procédures claires pour aider les victimes de violences et pour signaler les violences conformément aux lois du pays, des outils de formation des enseignants adaptés et une procédure performante pour leur recrutement. L’importance de l’éducation des jeunes à une sexualité humaine a aussi été mise en avant.
    Le BICE est engagé dans un programme de lutte contre les violences, en particulier de nature sexuelle. Il a été invité à partager son expérience dans ce domaine. La méthode Grain de sable, composante de notre programme, joue un rôle fondamental de prévention. Notre chargée de programme a décrit sa mise en œuvre et les résultats positifs obtenus en Amérique latine.

Le Congrès de l’OIEC a aussi souligné l’importance de travailler en réseau, notamment pour protéger les enfants contre toute forme de violence.

Cérémonie de clôture aux Nations Unies

Le congrès de l’OIEC s’est achevé le 8 juin au Siège des Nations Unies à New York. La session a été présidée par le Nonce du Saint-Siège auprès des Nations Unies, Mgr Bernadito Auza. Mgr Vincenzo Zani, Secrétaire de la Congrégation pour l’éducation catholique et Philippe Richard, Secrétaire général de l’OIEC, étaient présents à ses côtés.

Le Pape François a adressé aux participants un message vidéo, pendant la cérémonie de clôture du Congrès de l’OIEC. Il y exprime sa sincère gratitude envers tous ceux qui travaillent dans l’éducation catholique. Le Saint-Père salue également les millions de jeunes scolarisés dans les institutions catholiques et spécialement ceux vivant aux périphéries.

A cette occasion, les participants se sont engagés à assurer un meilleur accès pour tous à une éducation de qualité et à promouvoir des opportunités d’apprentissage tout au long de la vie (ODG4). Ils ont également promu un « nouveau dialogue sur la façon dont nous construisons l’avenir de la planète » (Laudato Si’).