Notre mission :

Défendre les droits et la dignité des enfants partout dans le monde

26 octobre 2016 | 10:16

Les jeunes s’engagent pour promouvoir la bientraitance en Amérique latine

Les jeunes s’engagent pour promouvoir la bientraitance en Amérique latine
©Suma Qamaña

Des organisations du réseau BICE en Amérique latine organisent un camp d’été pas comme les autres. Durant 4 jours des jeunes d’Argentine, du Paraguay et du Pérou se sont réunis pour réfléchir et proposer des solutions pour promouvoir la bientraitance. Un bel exemple d’engagement !

Un espace de réflexion pour promouvoir la bientraitance

Alors que le froid s’installe en France, l’été débute dans l’hémisphère sud. A cette occasion, des organisations du réseau BICE organisent un camp d’été pas comme les autres.

Du 23 au 26 octobre, 60 jeunes et 30 éducateurs originaires d’Argentine, du Paraguay et du Pérou se sont rassemblés dans la ville de Chascomús, près de Buenos Aires.

Ce camp d’été est avant tout un espace d’échange et de réflexion au niveau régional sur les violences dont peuvent être victimes les enfants et les adolescents et les moyens d’y mettre fin.

Dans leurs réflexions pour promouvoir la bientraitance au sein de la société, les jeunes et les éducateurs ont été guidés par un Comité d’experts sur les droits de l’enfant en Amérique latine, à savoir Norma Duarte – Coordinatrice générale de Callescuela, Alejandro Cussianovich – Directeur d’IFEJANT, et Norberto Liwski – Conseiller auprès de la Commission archidiocésaine pour l’enfance et l’adolescence à risque en Argentine.

Ce camp d’été met en pratique un sujet cher au BICE depuis de nombreuses années : la promotion du droit à la participation des enfants. Car ces derniers ont bien souvent de très bonnes idées dans des domaines où ils sont directement impliqués, il est important de faire entendre leur voix.

En outre, ce projet contribue à développer l’esprit de citoyenneté, la démocratie et la justice sociale.

Les propositions des jeunes sur la bientraitance remises aux autorités

Les propositions des jeunes pour promouvoir la bientraitance ont été compilées dans un document qui servira d’outil de plaidoyer auprès des autorités locales et nationales afin d’encourager des changements aux niveaux politique, législatif et judiciaire permettant de déboucher sur de réels progrès en matière de protection des enfants contre les violences.

Le 26 octobre, les jeunes ont d’ailleurs remis ce document aux autorités municipales de Chascomús.

Les jeunes construiront le monde de demain, ils croient en un monde où les enfants pourront grandir et s’épanouir sans violence. Ecoutons-les et croyons-y avec eux.

Ce projet, soutenu avec enthousiasme par le BICE, n’aurait pas vu le jour sans les efforts de DNI Argentine, la Fondation Emmanuel et Suma Qamaña. La participation de nombreuses associations, dont IFEJANT et Callescuela, ont contribué à la réussite de cette belle aventure.