Les projets "Initiatives contre la crise sanitaire" en Afrique - BICE - ONG de protection des droits de l'enfant
X
initiatives contre la crise sanitaire en Afrique

Les projets “Initiatives contre la crise sanitaire” en Afrique

Ce programme se développe dans cinq pays d’Afrique : Bénin, Cameroun, Malawi, Mali, République démocratique du Congo. Au total, le programme appuie dans cette région plus de 4500 bénéficiaires directs ou indirects.

Partager

Soutenir

Bénin

Au Bénin, le projet s’attache à protéger et soutenir 50 enfants âgés entre 5 et 14 ans. Des enfants scolarisés à la Maison de l’enfance près de Cotonou. Ce lieu, créé par ESAM, partenaire du BICE, permet le maintien dans le système scolaire d’enfants de familles pauvres des milieux ruraux. Malheureusement, la crise sanitaire et sociale, le confinement ont fortement affecté ces populations déjà fragiles.

Dans le cadre du projet d’une durée de six mois, une aide alimentaire et sanitaire est donc prévue. Ainsi que la distribution de fournitures scolaires pour les enfants et d’outils pédagogiques pour les enseignants. Une sensibilisation aux gestes barrières est programmée en direction des enfants et des parents ainsi qu’une formation sur les droits de l’enfant. Enfin, 25 parents d’élèves en situation d’extrême pauvreté bénéficieront d’une formation sur la bonne gestion d’une activité génératrice de revenus.

Les méthodes culturales (techniques de travail du sol) et de transformation des matières premières leur seront enseignées.  Notre partenaire leur fournira également des semences, des intrants et des équipements de production et transformation collectifs : houe, coupe-coupe, râteau, hache, pioche, râpeuse ou broyeur de manioc, décortiqueuse…

Cameroun

Au sud du Cameroun, dans le département de l’Océan, l’objectif est d’aider les populations autochtones de la forêt, les pygmées Bagyéli, à sortir de l’extrême pauvreté. Ces populations vivent en effet dans des campements et en petits groupes. Et doivent se déplacer régulièrement à la recherche des moyens de subsistance. Avec la crise sanitaire, ces moyens ont disparu ; leurs quelques activités touristiques, marchandes se sont arrêtées.

Le projet de six mois, mené par notre partenaire CALBRIL, prévoit ainsi, outre l’aide alimentaire d’urgence, de former et d’aider ces populations à mettre en place une activité génératrice de revenu : l’aviculture. Vingt adultes, tous parents, issus de quatre campements différents, s’occuperont d’un poulailler d’une capacité de 1 000 poussins. Les bénéfices provenant de la vente des poulets permettront de payer la scolarité des enfants, les frais médicaux… Et d’améliorer les conditions de vie des Bagyéli de ces quatre groupes (160 adultes et 80 enfants).

Malawi

Au Malawi, le partenaire du BICE, African Network  for  Protection and Prevention Against Child Abuse and Neglect Malawi Chapter (ANPPCAN), lutte contre la maltraitance des enfants. Dans le cadre de ce projet de six mois, il a prévu d’intensifier ses actions de sensibilisation, auprès de parents notamment, contre le mariage précoce des enfants et en faveur de la parentalité positive. La formation de chefs de communauté, de policiers, d’éducateurs et de 2000 jeunes est aussi programmée. Ainsi que la publication d’articles et la diffusion d’émissions dans différents médias.

L’ANPPCAN se mobilise de surcroît pour le retour à l’école des jeunes filles mariées ou tombées enceintes pendant la fermeture des écoles. Il apporte ainsi son soutien à 350 jeunes filles.

Mali

Les habitants de la zone transfrontalière et aurifère de Sikasso ont souffert de la propagation de la Covid-19 et des conséquences socio-économiques de la pandémie et du confinement. La perturbation de tous les secteurs économiques, le chômage ou la baisse des revenus, la fermeture des écoles ont provoqué une augmentation de la violence intrafamiliale.

Dans ce contexte, une aide alimentaire va être distribuée aux familles de 100 enfants par le BNCE-Mali. Et près de 700 adultes de 10 villages ruraux ou miniers et de Sikasso bénéficieront d’activités de sensibilisation sur la parentalité responsable. La durée du projet est de six mois.

République démocratique du Congo

Deux projets sont prévus en République démocratique du Congo (RDC) :

À l’est, dans le Nord-Kivu, le BICE et Cœur sans frontières développent un projet agricole de 15 mois. Il aide 58 jeunes filles âgées de 16 à 20 ans ; victimes de violences par les groupes armés ou exploitées dans des maisons de tolérance.

Pour parer à l’urgence, les 21 jeunes filles qui sont aussi mamans vont recevoir pour leurs enfants une aide sur les plans alimentaire et sanitaire. De la farine vitaminée, du lait, du savon, des masques, des seaux… En parallèle, notre partenaire les accompagne dans le développement d’activités agricoles qui leur permettront d’être autonomes sur le plan alimentaire. Et de gagner de l’argent. À Masisi, quatre champs communautaires sont loués pour la culture du chou, de l’amarante, de l’aubergine et de la tomate à Masisi. À Goma, c’est la culture des pleurotes qui est prévue.  Dans les deux lieux, le projet prévoit l’élevage de lapins.

Mis en œuvre par l’Association nationale des éducateurs sociaux (ANES), ce projet de quatre mois se déploie à Kinshasa ; dans les quartiers défavorisés de Camp Luka, Kingabwa et Malueka. Il prévoit de : sensibiliser les enfants en conflit avec la loi et leurs familles au respect des gestes barrières ; distribuer des produits sanitaires (savon, gel hydroalcoolique, masque…) à plus de 600 bénéficiaires ; aider 30 parents à développer une activité génératrice de revenus. Parallèlement, plusieurs parents seront formés à la parentalité positive.

 

Restez informé avec notre newsletter

    et sur...