Notre mission :

Défendre les droits et la dignité des enfants partout dans le monde

27 juillet 2016 | 13:51

Redonner le goût du jeu aux enfants victimes
d’abus et de traite

Redonner le goût du jeu aux enfants victimes d’abus et de traite
©T.Louapre

Dans les centres d’accueil au Mali et au Togo, les activités récréatives sont un facteur essentiel dans la réhabilitation des enfants victimes d’abus ou de traite.

Nous débutons notre série de l’été consacrée au droit aux loisirs et aux activités récréatives pour les enfants dans le monde.

Le BICE et ses partenaires le BNCE-Mali et le BNCE-Togo accueillent chaque année dans leur centre des dizaines d’enfants, majoritairement des filles, victimes d’abus et/ou de traite, pour leur redonner notamment le goût du jeu.

En plus de leur apporter un soutien médical, psychologique, juridique et de favoriser leur réinsertion socio-professionnelle, les équipes organisent de manière hebdomadaire des activités récréatives avec les enfants : théâtre, danse, musique, jeux collectifs, sport

Ces activités récréatives sont essentielles pour les enfants ayant vécu de graves traumatismes.

Le jeu pour retrouver le goût de la vie

Les activités récréatives permettent de redonner à ces enfants le simple goût de jouer, dans l’insouciance, à avoir une vie d’enfant, tout simplement.

Le jeu est une part essentielle de leur réhabilitation. Il permet à ces enfants de s’épanouir, de renforcer leur estime de soi et de recréer des liens de confiance entre pairs et aussi avec les adultes.

Comme en témoigne un membre de l’équipe du BNCE-Togo, « Afin de favoriser la stabilisation des jeunes filles et de leur permettre de mieux s’épanouir au sein d’un environnement bien traitant des activités socioculturelles, récréatives et sportives sont organisées. Toutes ces activités rendent la vie au centre convivial et permettent de consolider les relations de confiance avec les jeunes filles. Des liens se créent également entre les jeunes filles car elles peuvent partager ensemble leur joie mais aussi leurs difficultés ».

Le jeu comme outil de sensibilisation

Mais le jeu a également une autre fonction. En effet, dans les centres d’accueil au Mali et au Togo, les éducateurs réalisent de nombreuses activités de sensibilisation sur des sujets tels que les droits de l’enfant, la santé reproductive, la nutrition, la vaccination ou encore la prévention de certains dangers (exploitation, abus…).

Ces activités peuvent prendre la forme de groupe de discussions et bien souvent les jeunes filles créent de petits sketches sur les thématiques abordées.

En rendant les jeunes filles actrices de ces séances de sensibilisation, ces dernières se rendent mieux compte des problèmes soulevés et des solutions à trouver elles-mêmes.