Notre mission :

Défendre les droits et la dignité des enfants partout dans le monde

Aider les enfants à affronter la crise

Lutte contre le coronavirus
© Pixabay

Le BICE a lancé en décembre 2020 un programme multipays avec 19 partenaires locaux en vue de protéger les enfants les plus vulnérables des conséquences de la pandémie de Covid-19, et de mettre en place dès à présent des actions pour aider les familles et les enfants à se reconstruire.

La pandémie de Covid-19 continue de frapper. Et ses conséquences sanitaires, psychologiques, sociales et économiques sont dramatiques dans le monde entier. La pauvreté a fortement progressé ces derniers mois. Tout comme les violences intrafamiliales, qui ont explosé pendant les périodes de confinement.  Face à l’ampleur de la crise, le BICE a apporté, dans un premier temps, dès mai 2020, une aide humanitaire à 22 associations partenaires confrontées à des situations d’urgence et à une extrême pauvreté grandissante. Des denrées alimentaires et des produits d’hygiène ont ainsi été distribués ; des campagnes d’informations sur la Covid-19 et les manières de s’en prémunir ont été menées. Et ce, grâce à la générosité de ses donateurs et la réallocation de fonds consentie par des bailleurs.

18 projets locaux alliant aide humanitaire et action de reconstruction pour faire face à la crise

Désormais, tout en étant conscient des besoins immédiats qui persistent, le BICE a décidé d’accompagner ses partenaires dans une phase de reconstruction.

Quelque 18 projets locaux ont ainsi débuté. Ils émanent de la co-construction solidaire d’un programme multipays au double objectif :

– Continuer de répondre à certaines urgences humanitaires pour protéger les enfants des conséquences immédiates de la crise sanitaire.

– Développer une action dans l’une des deux thématiques proposées : la valorisation de la parentalité responsable afin de lutter contre la violence intrafamiliale et assurer à l’enfant un environnement bientraitant. Ou le développement d’une activité génératrice de revenus dans des conditions dignes et respectueuses des consignes sanitaires. Soit au niveau des parents afin qu’ils contribuent au développement de leur enfant. Soit au niveau de l’adolescent pour l’aider à subvenir à ses besoins.

Ces actions sont ainsi mises en place dans cinq pays d’Afrique : Bénin, Cameroun, Malawi, Mali, République démocratique du Congo (deux projets en RDC). Six d’Amérique latine :  Argentine, Chili, Colombie, Guatemala, Paraguay, Venezuela. Trois pays d’Asie : Inde, Kirghizstan et Tadjikistan. Et trois d’Europe de l’est : Arménie, Géorgie, et Russie.