Notre mission :

Défendre les droits et la dignité des enfants partout dans le monde

Écoles sans Murs : favoriser l’éducation des enfants dans les zones défavorisées

Ecoles Sans Murs - éducation
© Ghovodi, OEC, FPP

Avec le nouveau programme Écoles sans murs (2020-2023), le BICE et ses partenaires locaux s'attachent à garantir le droit à l’éducation et à éduquer aux droits des enfants vivant dans des contextes socio-économiques précaires et où la présence des institutions publiques est défaillante. Ce programme se déploiera dans quatre pays : le Cambodge, le Guatemala, le Paraguay et la République démocratique du Congo (RDC) avec deux partenaires dans ce dernier pays.

La Convention relative aux droits de l’enfant (CDE) précise dans l’article 28 que le droit de l’enfant à l’éducation doit être assuré sur la « base de l’égalité des chances ». Malheureusement, les enfants de certaines régions, notamment rurales, montagneuses ou enclavées ou encore les enfants des bidonvilles ne jouissent pas toujours des mêmes conditions d’accès à l’éducation. Y compris lorsque l’école primaire est obligatoire et gratuite pour tous. Malgré les obligations des États au titre de la CDE et de l’Objectif 4 des Objectifs de Développement Durable (ODD), ces enfants sont ainsi laissés de côté.

Face à cette situation, aggravée par les conséquences de la pandémie de Covid-19, le projet Écoles sans Murs s’adapte aux réalités et aux besoins des enfants de ces zones souvent délaissées. Il s’appuie sur leur capacité de résilience pour établir un pont entre l’école non formelle et le système éducatif formel ainsi que pour favoriser l’insertion professionnelle des adolescents.

Il s’agit d’un programme interrégional sur 3 continents, dans 4 pays avec 5 partenaires :

RégionPaysPartenairesLieu
de mise en œuvre
AfriqueRépublique
démocratique
du Congo (RDC)
Groupe des hommes voués au développement intercommunautaire (Ghovodi)

Programme d’encadrement des enfants de la rue (Peder)

Goma, province du Nord-Kivu


Bukavu, province du Sud-Kivu

Amérique
Latine
GuatemalaFondation Pedro Poveda (FPP)Municipalité de Chinautla à la périphérie de Guatemala City
Amérique
Latine
ParaguayCallescuelaDépartement de Alto Paraná
AsieCambodgeOpérations Enfants du Cambodge (OEC)District de Prey Nob et Kg Seila, province de Sihanoukville

Les bénéficiaires

PaysBénéficiaires directsBénéficiaires indirects
Cambodge450 enfants, 200 membres de la famille et 27 enseignants2 142 enfants et 3 646 membres de la communauté, 16 fonctionnaires du système éducatif et 4 organisations de la société civile
Guatemala2 535 enfants et jeunes, 260 membres de la famille, 157 acteurs du système éducatif et 5 organisations de la société civile4 500 enfants, 3 000 familles et
4 380 membres de la communauté, 7 fonctionnaires publics et 25 organisations de la société civile.
Paraguay1 238 enfants et jeunes, 90 membres de la famille, 42 enseignants et 30 fonctionnaires du système éducatif250 familles, 800 membres de la communauté, 21 enseignants 400 fonctionnaires du système éducatif, et 5 organisations de la société civile
République démocratique du Congo950 enfants, 444 parents, 264 acteurs du système éducatif et référents communautaires, 110 décideurs politico-administratifs et 10 organisations de la société civile13 150 enfants, 6 980 membres de la communauté et 5 organisations de la société civile
France1250 enfants participants au festival Enfances dans le monde

Le programme prévoit des objectifs précis, des résultats pratiques générés par des activités bien réfléchies :

Les objectifs

L’objectif global est de contribuer à l’application du droit à l’éducation et de favoriser la participation citoyenne des enfants en situation de vulnérabilité.

Deux objectifs spécifiques ont été établis :

Objectif spécifique 1 : Les enfants en situation de vulnérabilité ont acquis un socle de connaissances et de compétences professionnelles.

– Objectif spécifique 2 : Les enfants sont acteurs de leurs droits dans un environnement protecteur et favorable à l’accès à l’éducation

Les résultats attendus et les activités correspondantes

Trois résultats sont prévus dans le cadre de l’objectif spécifique 1.

Résultat 1. Les enfants en situation de vulnérabilité ont accès à un programme d’éducation non formelle en vue d’intégrer le système éducatif et de s’y maintenir.

Pour atteindre ce résultat, le BICE et ses partenaires mettent donc en place les activités suivantes :

  • Appui sanitaire et nutritionnel renforcé suite à la pandémie de Covid-19.
  • Mise en place d’espaces éducatifs pour la petite enfance et organisation de cours de soutien scolaire et de remise à niveau en tenant compte des mesures de protection liées à la Covid-19. 
  • Accompagnement des parents et des enfants dans l’intégration du système scolaire formel.
Résultat 2. Les adolescent.e.s en situation de vulnérabilité, en particulier les jeunes filles mères, ont acquis des compétences en vue de leur insertion socioprofessionnelle.

Pour atteindre ce résultat, le BICE et ses partenaires mettent donc en place les activités suivantes :

  • Appui sanitaire et nutritionnel renforcé suite à la pandémie de Covid-19.
  • Organisation de séances d’apprentissage des métiers et de sessions de formation en entrepreneuriat.
  • Appui technique et suivi des jeunes à la création de micro-entreprises et/ou groupes d’appui.
Résultat 3. Les partenaires sont formés et disposent des outils nécessaires en vue d’un plaidoyer national efficace au suivi des politiques publiques en faveur de l’accès à l’éducation pour tous.

Pour atteindre ce résultat, le BICE et ses partenaires mettent donc en place les activités suivantes :

  • Systématisation des modèles éprouvés d’accompagnement scolaire en milieu difficile.
  • Réalisation d’une étude relative aux conditions d’accès à l’éducation dans les zones reculées et rurales et diffusion des résultats auprès des autorités.
  • Organisation de campagnes de plaidoyer et des actions de capitalisation des résultats et méthodes développées.
  • Participation aux mécanismes de supervision de l’ONU et formation à la documentation et au suivi de cas où les enfants sont privés d’accès à l’éducation ou à la formation professionnelle.

Trois autres résultats sont prévus dans le cadre de l’objectif spécifique 2.

Résultat 1. Les enfants en situation de vulnérabilité ont acquis des connaissances sur leurs droits et participent à leur promotion.

Pour atteindre ce résultat, le BICE et ses partenaires mettent donc en place les activités suivantes :

  • Organisation et suivi d’ateliers de formation aux droits et d’initiatives favorisant la participation et la promotion du leadership à l’intention des enfants.
  • Mise en place d’ateliers autour du genre pour des enfants et leurs éducateurs respectifs. Suivi.
  • Accompagnement de jeunes garçons et filles sur les pratiques égalitaires et la masculinité positive.
  • Réalisation de courts métrages sur l’accès à l’éducation et organisation de mini festivals avec la participation des enfants.
Résultat 2. La famille et la communauté ont reconnu la pertinence du droit à l’éducation et concourent à sa réalisation.

Pour atteindre ce résultat, le BICE et ses partenaires mettent donc en place les activités suivantes :

  • Organisation et suivi d’ateliers sur la parentalité positive et responsable et les droits de l’enfant.
Résultat 3. L’école formelle et non formelle devient un environnement bientraitant.

Pour atteindre ce résultat, le BICE et ses partenaires mettent donc en place les activités suivantes :

  • Organisation de sessions de formation des acteurs éducatifs sur le droit à l’éducation et la bientraitance.
  • Élaboration et mise en œuvre d’un code de bonne conduite pour un environnement bientraitant dans les écoles d’intervention et les espaces éducatifs créés.

Avec le soutien de :

AFD
Logo-UNESCO

Description du programme Éducation précédent (2016-2020), ici.