Notre mission :

Défendre les droits et la dignité des enfants partout dans le monde

17 mars 2020 | 12:15

Coronavirus : Comment protéger nos enfants ?

Coronavirus : protégeons nos enfants

Alors que les Italiens vivent confinés depuis plus d'une semaine et que les citoyens d’Europe et de bien d’autres pays dans le monde commencent à connaître cette même réalité, Diego Muñoz, consultant Recherche et Développement pour le BICE, actuellement en Italie, a recueilli plusieurs témoignages de parents. Tous vont dans le même sens et une question revient systématiquement : « Comment préparer nos enfants à vivre le plus sereinement possible cette situation difficile ? » « Comment les protéger ? »

La Convention relative aux droits de l’enfant établit comme l’un de ses principes fondamentaux l’intérêt supérieur de l’enfant dans toutes les décisions qui concernent sa vie, tant dans la sphère publique que dans la sphère privée. En cette période d’urgence, où nous sommes tous obligés de garder nos enfants à la maison, voici donc quelques recommandations. Des réponses en quelque sorte aux questionnements et remarques des familles italiennes interviewées. Des réponses qui pourraient aider les familles à mieux vivre les prochaines semaines.

« Que dire aux enfants sur le coronavirus ? »

Il est recommandé d’expliquer de manière factuelle la situation aux enfants, de les informer de la pandémie. Sans dramatiser. S’ils connaissent les règles d’hygiène à respecter et comprennent la nécessité de les appliquer, ils peuvent ainsi collaborer au bien commun. C’est valorisant pour eux et cela donne du sens à la réalité. Ils peuvent, par exemple, partager ensuite leurs connaissances au sein de la famille en peignant des petites affiches sur les règles de protection. Il est aussi important d’encourager les enfants à avoir une pensée pour les personnes atteintes par le virus et à être conscients du travail inlassable de tant de médecins et de personnel soignant. Cela les aidera à comprendre que, même si leur situation est moins confortable qu’avant, pour d’autres personnes de leur propre ville, c’est encore plus difficile.

« Mes enfants, et moi aussi d’ailleurs, nous avons besoin de conseils d’organisation pour travailler leurs devoirs. »

Il est important pour les enfants de maintenir une routine quotidienne d’activités au sein de la maison. Ils sont habitués au rythme de l’école, du lundi au vendredi, à des horaires bien définis. La mise en place d’un emploi du temps journalier peut ainsi les aider à mieux gérer cette nouvelle réalité, en la rendant plus proche de leur expérience scolaire.

Cela peut aussi être un moment favorable pour les aider à se développer sur le plan personnel, pour qu’ils deviennent plus autonomes.

« Nous devons nous organiser dans la maison. Et nous devons apprendre à vivre dans un espace réduit. »

Pour vivre le mieux possible dans un espace réduit, chacun a besoin de son espace et de temps pour lui. Respecter cela est essentiel pour le bien-être des enfants comme pour celui des adultes. Et cela s’apprend.

Peut-être est-ce aussi le moment (si ce n’est pas déjà le cas), que tous les membres de la famille participent pleinement à la dynamique du foyer. Petits et grands peuvent notamment collaborer aux tâches ménagères, en adaptant celles-ci à l’âge de chacun bien sûr. Un enfant qui participe activement à la vie d’un foyer devient en général un adulte qui sait se prendre en charge.

« Nous prenons ce temps particulier pour nous redécouvrir en tant que famille. Pour redialoguer, partager, construire notre foyer autrement. »

 La télévision et les ressources numériques sont des activités possibles pendant pour occuper le temps libre de nos enfants. Mais pas les seules. Prenons le temps de discuter, de partager des histoires familiales, de pratiquer de nouvelles activités (peinture, dessin, jeux de société, jeux de carte, lectures, etc.). C’est un bon moment pour renouer les liens familiaux.

Des moments particuliers, emprunts d’incertitude, nous attendent. Nous le savons, l’incertitude peut être anxiogène. Alors, c’est le moment de revenir à l’essentiel. En se sentant aimés et protégés, les enfants renforceront leur capacité à surmonter les difficultés, deviendront plus résilients. Nous les préparons ainsi à mieux affronter l’avenir.

Paroles d’enfants…

Maman, Papa :
– Aidez-moi à avoir un horaire quotidien régulier pour suivre mes travaux scolaires.
– Regardez avec moi ce que mes professeurs m’envoient.
– Proposez-moi de collaborer à la maison. Je peux participer et je serais content de donner mon avis.
– Donnez-moi du temps pour que puisse vous dire ce que je ressens ; cela m’aide à gérer mon inquiétude.
– Racontez-moi votre histoire et l’histoire de la famille
– Pourquoi n’apprenons-nous pas quelque chose ensemble ?
– J’ai aussi de très bonnes idées pour aider tout le monde.

A savoir : A partir d’aujourd’hui, pour aider les parents pendant la période de confinement, notre partenaire Bayard jeunesse met gratuitement à disposition la plateforme Bayam (3-10 ans). Et ce, pour un mois. Au programme : activités ludo-éducatives, culturelles et manuelles.