Journée mondiale de la Paix. Le Pape appelle à suivre trois voies - BICE - ONG de protection des droits de l'enfant
X
Pape François

Journée mondiale de la Paix. Le Pape appelle à suivre trois voies

En ce 1er janvier 2022, le pape François évoque les injustices grandissantes, les guerres, la faim, la pauvreté. Et invite les gouvernements et habitants du monde à emprunter le chemin de la paix.

Partager

Soutenir

« Aujourd’hui encore, comme au temps des anciens prophètes, la clameur des pauvres et de la terre ne cesse de s’élever pour implorer justice et paix…, s’alarme le pape François dans son message pour la journée mondiale de la Paix. Le bruit assourdissant des guerres et des conflits s’amplifie, tandis que des maladies aux proportions pandémiques progressent, que les effets du changement climatique et de la dégradation de l’environnement augmentent, que le drame de la faim et de la soif s’aggrave et qu’un modèle économique basé sur l’individualisme plutôt que sur le partage solidaire continue de dominer. »

Un triste constat qui affecte en premier lieu les populations les plus démunies, les plus vulnérables. Le portrait d’un monde en souffrance face auquel le Pape appelle à la recherche de la paix ; « don du ciel » mais aussi engagement commun dans lequel peuvent intervenir les différentes institutions de la société ainsi que chaque individu, « personnellement » dans son rapport à l’autre. Pour atteindre le chemin de la paix, le Saint Père propose trois voies : le dialogue entre les générations, l’éducation et le travail. « Ces trois éléments sont essentiels pour l’élaboration d’un pacte social, sans lequel tout projet de paix est inconsistant. »

Trois voies à suivre pour plus de justice et de paix

Dialogue intergénérationnel

Le dialogue intergénérationnel d’abord, qui nécessite confiance mutuelle, écoute et partage, permet de construire une politique saine autour de projets communs et durables. « Les grands défis sociaux et les processus de pacification ne peuvent se passer du dialogue entre les gardiens de la mémoire – les personnes âgées – et ceux qui font avancer l’histoire – les jeunes. »

Éducation

L’éducation ensuite. Dont le budget alloué par les États, à travers le monde, est en baisse ces dernières années ou pas à la hauteur des enjeux. « Instruction et éducation sont les fondements d’une société unie, civilisée, capable de créer l’espérance, la richesse et le progrès », souligne le pape François. Il est donc urgent que les gouvernements investissent dans ce domaine et mettent en place des politiques ambitieuses, dans lesquelles « la culture du soin serait valorisée ».

Travail

Le travail enfin ; « expression de soi et de ses propres dons, mais aussi effort, fatigue, collaboration avec les autres, […] base sur laquelle se construisent la justice et la solidarité dans toute communauté ». Alors qu’avec la crise sanitaire, la situation du monde du travail s’est fortement dégradée, affectant tout particulièrement les travailleurs informels, le Pape évoque l’urgence de « promouvoir dans le monde entier des conditions de travail décentes et dignes, orientées vers le bien commun et la sauvegarde de la création… »

Le Saint-Père appelle ainsi les gouvernants et tous ceux qui ont des responsabilités politiques et sociales, à marcher ensemble dans ces trois voies.

Le BICE engagé auprès des plus démunis

Ces dernières années, le BICE est témoin de la dégradation des conditions de vie des familles et enfants qu’il accompagne avec ses partenaires, en raison de la crise sanitaire. C’est pour cela qu’il s’est particulièrement mobilisé depuis le début de la pandémie pour assurer la sécurité alimentaire aux familles les plus démunies ; celles vivant du travail informel et qui se sont retrouvées sans rien pendant le confinement. Et qu’il les a aidées à développer des activités génératrices de revenus, activités qui leur rendent leur autonomie, leur pouvoir d’agir, leur dignité. Cela est rendu possible, grâce à nos donateurs ; qu’ils en soient remerciés.

 « Que soient de plus en plus nombreux ceux qui, sans faire de bruit, avec humilité et ténacité, se font jour après jour des artisans de paix », conclut le Saint-Père. Aux côtés du Pape, continuons à espérer un avenir meilleur, à agir. À croire en la fraternité et à œuvrer autour de nous pour la paix.

Très bonne année à tous.

Restez informé avec notre newsletter

    et sur...