Notre mission :

Défendre les droits et la dignité des enfants partout dans le monde

29 mai 2013 | 09:20

Enfants handicapés : la face cachée des orphelinats en Russie

 

En Russie, on compte plus de 500 000 enfants handicapés. Malgré les progrès accomplis depuis 25 ans, 15 % d’entre eux sont toujours placés dans des orphelinats, privés de plusieurs droits fondamentaux : droit à l’éducation, droit à des soins adaptés et droit à vivre en famille.

Les enfants porteurs de handicap en Russie sont souvent exclus, abandonnés par leur famille, enfermés dans des institutions spécialisées : des dizaines de milliers d’enfants handicapés survivent maintenus en position allongée, sans soins, sans affection ni éducation. Ils vivent sans contact avec le monde extérieur.

Face à ce constat, le BICE œuvre avec ses partenaires en Russie et dans la Communauté des Etats indépendants (CEI) pour favoriser le développement et l’intégration sociale des enfants en situation de handicap. Ce travail de longue haleine est encouragé par de nettes améliorations :

  • humanisation des conditions de vie de ces enfants dans un nombre croissant d’institutions,
  • développement de structures alternatives militant pour les droits et la dignité des enfants en situation de handicap.

Par ailleurs, le BICE et ses partenaires constatent une certaine volonté de l’Etat russe pour faire évoluer la situation : en 2012, le Kremlin a lancé une grande réforme des institutions spécialisées pour les enfants handicapés. L’objectif de cette réforme est d’intégrer dans des familles d’accueil ou des centres alternatifs des dizaines de milliers d’enfants vivant dans ces établissements.

Malgré ces améliorations, la route est encore longue pour que les enfants des orphelinats russes puissent s’épanouir dans un environnement familial et scolaire…

Le journaliste Tim Whewhell a eu accès à ce monde volontairement laissé invisible au grand public pour tenter de comprendre la réalité de centaines de milliers d’enfants enfermés en Russie. Nous vous proposons de découvrir ici ce reportage récent (en anglais) réalisé pour la BBC.

Photo : © Thomas Louapre – BICE