Notre mission :

Défendre les droits et la dignité des enfants partout dans le monde

Promotion de l’éveil précoce en Inde

éveil précoce en Inde
©Aina Trust

Depuis 2012, le BICE apporte son soutien à son partenaire Aina Trust en Inde. 30 crèches communautaires ont ainsi été ouvertes dans la région de Sidlaghatta. Elles accueillent chaque jour 150 enfants de travailleuses de la soie de la région.

La région de Sidlaghatta est connue en Inde pour ses usines de production de soie. De nombreuses jeunes femmes y travaillent dans des conditions de précarité et d’insalubrité totales. Sans solution de garde, elles sont contraintes d’amener avec elles leurs tout jeunes enfants. Attachés à une corde ou assommés de somnifères pour éviter qu’ils ne se blessent, soumis aux vapeurs toxiques de l’usine, ces enfants souffrent généralement de graves troubles de développement moteurs et psychiques.

Depuis 2012, le BICE accompagne son partenaire Aina Trust dans la création et la gestion de crèches communautaires. 30 crèches communautaires ont ainsi vu le jour, qui accueillent 150 enfants des travailleuses de la soie, et tout particulièrement des petites filles. Ici, les enfants bénéficient de l’attention, du soutien alimentaire et des soins médicaux nécessaires à leur développement. 30 assistantes maternelles ont été formées à l’éveil précoce des tout-petits pour les crèches communautaires, ainsi que 1 200 enseignants et assistants pour le système préscolaire public (Anganwadis).

Promouvoir l’éveil précoce en Inde

Le projet intégré au programme Education du BICE entre aujourd’hui dans une nouvelle phase. Son objectif principal : pérenniser, consolider et diffuser plus largement les bonnes pratiques déjà mises en œuvre pour l’éveil précoce en Inde :

  • Continuer à assurer la prise en charge de 150 enfants de 0 à 3 ans dans les crèches communautaires. Assurer leur accès à une alimentation adaptée à leurs besoins, aux soins médicaux et aux activités nécessaires à leur épanouissement physique et cognitif.
  • Renforcer les compétences des assistantes maternelles des crèches communautaires et du personnel des Anganwadis. Les nouvelles sessions de formation mettent l’accent sur le respect et l’amour à apporter aux enfants et sur l’implication nécessaire des parents dans l’éveil de leur enfant.
  • Sensibiliser les parents à l’éveil précoce de leur enfant. Des réunions sont organisées pour informer les parents sur les droits de leurs enfants et sur l’importance de leur garantir un environnement favorable à leur développement dès les toutes premières années de leur vie. Ils sont également incités à participer financièrement aux crèches communautaires et à requérir les aides proposées par l’État.
  • Assurer une collaboration continue et pérenne avec le gouvernement, et particulièrement, le département d’État de la femme et de la protection de l’enfant. Ces relations continues permettront de répandre largement les bonnes pratiques en matière d’éveil précoce en Inde, en prenant pour modèles les crèches communautaires d’Aina Trust.

Activités

  • Prise en charge d’enfants de 0-3 ans issus de la grande précarité pour assurer leur développement physique, affectif et cognitif
  • Formation de professionnels pour assurer l’éveil précoce des tout-petits
  • Sensibilisation des familles à l’importance de l’éveil précoce et aux droits de l’enfant
  • Collaboration avec le gouvernement afin de promouvoir les bonnes pratiques en matière de prise en charge de la petite enfance
Accueil de la petite enfance en Inde

Témoignage

Témoignage de Mandju, maman de Gita

A un an, ma fille rampait partout. J’ai dû l’attacher avec une corde pour éviter qu’elle se blesse. Elle ne bougeait plus de la journée et ses jambes se sont atrophiées. Elle ne marchait plus, ne mangeait plus et pleurait souvent. Je n’avais pas les moyens de m’occuper d’elle et elle ne guérissait plus.
Mon voisin m’a parlé du centre pour les tout-petits à Sidlaghatta. Le personnel d’Aina Trust m’a aidé à soigner Gita et surtout m’a appris comment en prendre soin.
Maintenant, tous les jours, je la laisse chez une assistante maternelle et je peux travailler rassurée à l’usine. Gita a fait d’énormes progrès : elle marche, apprend à manger toute seule et chante des comptines. Régulièrement, nous allons voir un médecin et je participe à des ateliers sur la nutrition des enfants.
Je vois que Gita est plus heureuse et plus épanouie depuis qu’elle va chez l’assistante maternelle.
Je remercie sincèrement le BICE et Aina Trust pour leur soutien.