Notre mission :

Défendre les droits et la dignité des enfants partout dans le monde

Tuteurs de résilience au Népal

Tuteurs de résilience au Népal
©AAWAAJ

Le Népal est l’un des pays les plus pauvres au monde. La condition des enfants y est parmi les plus terribles. Le BICE et ses partenaires ont ainsi décidé de proposer des formations Tuteurs de résilience aux professionnels de l’enfance afin d'améliorer l'accompagnement des enfants. Un travail avec les familles pour renforcer les liens familiaux est également mené.

La guerre civile de 1996 à 2006, ainsi que les neuf années d’instabilité politique qui ont suivi, ont plongé le pays dans une profonde misère. Le tremblement de terre de septembre 2015, près de Katmandou, n’a fait que renforcer cette détresse.

Les enfants sont les premières victimes de cette situation désastreuse. Plus de 3 millions d’entre eux travaillent comme porteurs, électriciens, employés dans les usines ou dans les champs. On estime qu’entre 5 000 et 12 000 fillettes disparaissent chaque année, victimes de réseaux de trafiquants d’esclaves domestiques ou sexuelles.

Des tuteurs de résilience au Népal pour aider les enfants

Le BICE s’est associé avec AAWAAJ pour développer un projet Tuteurs de résilience au Népal, dans la région de Katmandou. Ce projet est mené en partenariat avec l’Unité de recherche sur la résilience de l’Université Catholique du Sacré Cœur de Milan (UCSC). Il vise à favoriser la résilience chez les enfants traumatisés par le séisme mais aussi bien souvent victimes de maltraitances diverses. Ces enfants, en situation de grande vulnérabilité, doivent pouvoir trouver en eux et autour d’eux les moyens pour surmonter leurs difficultés, leurs inquiétudes et leurs traumatismes.

Une première formation en 2016

Le Dr. Francesca Giordano, psychologue pour enfants au sein de l’UCSC, a ainsi animé une formation de quatre jours en mai 2016 à Katmandou. Cette formation était destinée à 24 assistants sociaux, spécialisés dans la protection de l’enfance :

  • 2 jours ont été consacrés à l’explication du processus de résilience, ainsi qu’à la découverte des méthodes et ateliers à réaliser avec les enfants pour favoriser la résilience.
  • les 2 jours suivants ont permis de mettre ces nouvelles méthodes en pratique avec un groupe de 50 enfants, accompagnés de leurs parents à l’école publique de Kapan Bal Uddar. Ces sessions ont visiblement renforcé les liens entre parents et enfants. Le partage des émotions a suscité un élan de solidarité et des manifestations de soutien mutuel au sein du groupe.

La restitution de ces ateliers réalisés à l’école a confirmé que nombre d’enfants étaient en situation de grande vulnérabilité.

Un espace adapté aux enfants créé au sein de l’école

Suite à cette formation, le BICE et AAWAAJ ont décidé de développer ensemble un nouveau projet afin d’améliorer la protection de ces enfants. Un Espace adapté aux enfants (EAE) a ainsi créé au sein de l’école, de Kapan Bal Uddar. Dans ce lieu, les enfants peuvent jouer en sûreté. Bénéficier d’un soutien scolaire. Et suivre des ateliers pour favoriser leur résilience.

L’EAE a ainsi ouvert en janvier 2018, dans le cadre du programme Éducation du BICE.

Une deuxième formation en 2019

Une deuxième formation s’est déroulée mi-2019 en direction d’une vingtaine de professionnels de l’enfance (éducateurs, enseignants…). Ils travaillent, pour la plupart, dans la région de Katmandou. Une grande partie d’entre eux avait participé à la première session. L’objectif : apporter aux bénéficiaires les outils nécessaires  afin de les aider à favoriser la résilience chez les enfants. Évoquer avec eux les difficultés rencontrées sur le terrain et essayer de les dépasser.

 

À lire, en complément, un article rédigé en mars 2020 :

Sunita au Népal : « Je reste confiante pour l’avenir de ces enfants »