Notre mission :

Défendre les droits et la dignité des enfants partout dans le monde

Promouvoir l’école inclusive au Tadjikistan

Ecole inclusive au Tadjikistan
©IRODA

Au Tadjikistan, un nombre infime d’enfants en situation de handicap mental ont accès à l’éducation. La mise en place de méthodes d’éducation inclusive dans les établissements scolaires doit leur ouvrir le chemin de l’école.

La République du Tadjikistan est à la fois l’un des pays les plus pauvres et les plus jeunes de l’ex-URSS. Près de 47% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté (¹) et plus de 40% a moins de 20 ans. Le système scolaire est donc souvent défaillant, particulièrement dans les zones rurales, et pour les petites filles.
Dans ces conditions, les enfants en situation de handicap sont tout à fait marginalisés en terme d’éducation. 80% ne vont pas à l’école, et ce taux est certainement encore surévalué pour les enfants avec des troubles mentaux qui nécessitent un accompagnement personnalisé.

L’adoption du Cadre National sur l’Éducation Inclusive pour les enfants en situation de handicap en 2011 (²) et le retrait progressif des enfants des institutions pour un retour en famille sont des avancées positives. Mais elles n’ont, à ce jour, permis de faire progresser ni l’intégration, ni la scolarisation des enfants en école  inclusive.

L’ école inclusive comme modèle

Le BICE et son partenaire IRODA, association des parents d’enfants atteints de Troubles du Spectre Autistique (TSA), soutiennent la mise en place de méthodes d’éducation inclusive dans des écoles ordinaires. L’objectif du projet est de permettre aux enfants en situation de handicap mental, et plus particulièrement à ceux atteints de TSA, de retrouver le chemin de l’école.

Dans les 2 écoles publiques situées à Douchanbé qui participent au projet :

  • 20 enfants vont être accueillis dans deux classes d’adaptation. Dans cet environnement protégé, les enfants accompagnés par des tuteurs formés, vont suivre un enseignement adapté. Ils pourront ensuite rejoindre les classes ordinaires.
  • 30 enfants vont intégrer des classes ordinaires. Ils bénéficieront d’un emploi du temps personnalisé et recevront le soutien, en groupe de 4 ou 5, d’un tuteur.
  • 30 enseignants vont être formés aux méthodes d’éducation inclusive.  Un matériel pédagogique spécifique va également être élaboré pour les apprentissages de base (lecture, écriture, calcul).

Ces écoles ont vocation à devenir des établissements modèles. Ensuite, elles essaimeront leurs bonnes pratiques d’école inclusive dans d’autres régions du Tadjikistan grâce à un réseau de 5 ONG partenaires.
Elles serviront, de plus, d’outil de plaidoyer auprès des autorités nationales (Ministère de l’Education et de la Santé) pour appuyer une meilleure application du Cadre National sur l’Education inclusive.

Activités

  • Scolarisation et soutien éducatif des enfants en situation de handicap mental
  • Formation des enseignants aux méthodes de l’éducation inclusive
  • Diffusion des bonnes pratiques mises en œuvre dans d’autres établissements
  • Plaidoyer auprès des autorités nationales pour la promotion d’une école inclusive